Oued Nechou (Ghardaïa) : Mise en service de la centrale photovoltaïque | El Watan
toggle menu
lundi, 27 janvier, 2020
  • thumbnail of elwatan27012020
  • HP workstation


Le ministre de l’Energie, Youcef Yousfi, accompagné du P-DG de Sonelgaz, Noureddine Bouterfa, ont inauguré ce jeudi la centrale photovoltaïque pilote de Oued Nechou, à 10 km de Ghardaïa.

Oued Nechou (Ghardaïa) : Mise en service de la centrale photovoltaïque

15 juillet 2014 à 10 h 00 min

Sur une superficie de 10 hectares, ce projet accueille 6032 panneaux solaires (fixes et orientables) destinés à la récupération et la transformation de la lumière du soleil en électricité, qui permettra ainsi de fournir de l’énergie électrique à courant alternatif en moyenne tension de 30 KVA. D’un coût total de 744 millions de dinars, cette centrale, qui a été délocalisée de Tindouf vers Ghardaïa dans un souci de rapprochement avec le centre de recherche en énergies renouvelables de Ghardaïa, est un projet pilote partagée en 8 sous-champs, contenant 4 modules photovoltaïques de technologies différentes et 2 types de structures.

Dotée de panneaux photovoltaïques d’une puissance de 1100 KVc, cette structure est de ce fait appelée à fournir une production de un mégawat d’énergie électrique destinée aux travaux d’expérimentation menés par les chercheurs de l’annexe de Ghardaïa. Le délai initial de réalisation de cette centrale était de 12 mois, les travaux ont commencé en mars 2012, avec une mise en service partielle en décembre 2013, mais le démarrage effectif prévu pour décembre 2013 a subi un retard d’ordre technique et n’a eu lieu que le 10 juillet 2014.

Le contrat de réalisation de la centrale de Oued Nechou a été attribué au groupement ABB/Italie et Algérie, pour l’ingénierie, la fourniture, la conception, la supervision du génie civil, la supervision du montage et la mise en service des équipements, alors que les travaux de montage reviennent à l’Etterkib, filiale de Sonelgaz. D’un coût total de réalisation de 888 MDA, elle génère 30 emplois directs pour sa mise en service.

Gaz de ville

Au quartier Hay El Djamel, situé à Bouhraoua, sur les hauteurs de la vieille ville de Ghardaïa, le ministre de l’Energie a procédé à la mise en service du raccordement  de 1247 logements au réseau du gaz de ville, sur les 4172 prévus dans le cadre du programme de réalisation d’un réseau de distribution d’un linéaire de 68 km, pour une enveloppe de près de 837 millions de dinars, dont 48 km ont d’ores et déjà été réalisés. Pour son dernier point de visite, le ministre a inspecté les travaux d’avancement de la réalisation d’un poste électrique de 220/60 KV dans la commune de Metlili, à 45 km au sud du chef-lieu de wilaya. D’un coût estimatif de 1 669 089 412 DA, les travaux de ce projet, qui permettra de renforcer sensiblement la sécurité d’alimentation en énergie électrique de la clientèle domestique et industrielle de la région de Ghardaïa, ont atteint un taux d’avancement de 15%.

Projets pilotes pour le sud

Avec la mise en service de la centrale photovoltaïque de Ghardaïa, c’est un ensemble de projets pilotes destinés au lancement de l’exploitatation effective des énergies renouvelables au Sud qui sont lancés. Dans son point de presse, Youcef Yousfi a affirmé que «la centrale hybride de Hassi R’mel, mise en service en 2011, suivie de la centrale éolienne d’Adrar il y a une semaine et celle de Oued Nechou, complètement dédiée à l’énergie photovoltaïque, marquent l’entrée de plain-pied dans la phase d’opérations pilotes». Concernant la consommation d’énergie électrique dans la wilaya de Ghardaïa, le ministre a révélé qu’«elle a connu une hausse de 16% entre juin 2013 et  juin 2014, ce qui, en d’autres termes, exigera de nous pour le prochain quinquennat de doubler notre production et de construire d’autres centrales».

Des experts accompagneront l’extraction du gaz de schiste

Interpellé sur le dossier de l’exploitation du gaz de schiste, notamment après les virulentes critiques suscitées par l’annonce de la décision de son imminente exploitation, le ministre s’est voulu rassurant en affirmant que «toutes les mesures sont prises pour l’extraction de cette énergie non conventionnelle, notamment par l’appel à des experts et des spécialistes maîtrisant parfaitement les techniques de forage et les outils de préservation de l’environnement», puis sur un ton pédagogique il ajoutera : «Il faut d’abord réfléchir dans le sens de l’intérêt du pays».
 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!