Les plantes médicinales ont le vent en poupe à Ghardaïa | El Watan
toggle menu
jeudi, 24 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Les plantes médicinales ont le vent en poupe à Ghardaïa

23 mars 2020 à 9 h 00 min

La phytothérapie, l’utilisation des plantes médicinales, a le vent en poupe à Ghardaïa où les gens y recourent de plus en plus pour se prémunir contre les pathologies virales, notamment le coronavirus.

Devant la rareté et la cherté des médicaments pharmaceutiques, nombreux sont les personnes qui se retournent vers les produits naturels «bio» et les recettes de grand-mère comme alternative pour lutter contre de nombreuses maladies saisonnières connues, telles que les grippes. Pour faire face à la propagation de l’épidémie du coronavirus, des citoyens envahissent les échoppes d’herboristes, installés en force ces derniers jours dans les ruelles et souk de Ghardaïa, pour s’approvisionner en ingrédients magiques antiviraux et antigrippaux, notamment le thym, la verveine, le basilic, le miel, l’huile d’olive, le gingembre frais, l’armoise et la cannelle. D’autres n’hésitent pas à contacter les herboristes pour se renseigner sur les recettes traditionnelles pour se prémunir du nouveau coronavirus ou à renforcer leur immunité.

 



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!