Illizi : Sortie de la première promotion d’exploitants aurifères | El Watan
toggle menu
vendredi, 22 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Illizi : Sortie de la première promotion d’exploitants aurifères

17 mars 2021 à 9 h 25 min

Cinquante-huit jeunes de la wilaya d’Illizi, bénéficiaires d’une licence d’exploitation aurifère artisanale dans le Tassili, ont finalisé, début mars, un cycle de formation professionnelle à l’Institut national spécialisé d’Illizi en collaboration avec le groupe industriel public Manadjim El Djazair (Manal), qui a en outre créé des banques d’or à Djanet et Bordj El Houas pour offrir aux jeunes activant dans le domaine l’équivalent de l’or extrait.

Il s’agit d’un premier contingent de 58 stagiaires sur un ensemble de 130 jeunes ayant suivi une formation. Une cérémonie de remise des certificats de formation aux gérants et associés de microentreprises locales concernées a été organisée ce dimanche, au siège de l’APC d’Illizi, en présence des responsables des institutions publiques chargées de la mise en place de ce projet, lancé dans le cadre d’un partenariat entre le ministère des Mines et celui de la Formation professionnelle visant à asseoir une activité d’exploitation aurifère artisanale au profit des jeunes de cette wilaya du Grand Sud, comptant 128 périmètres aurifères habilités, destinés à la collecte de pierres contenant une grande concentration d’or à une profondeur de 5 mètres.

L’encadrement de cette activité, jadis illicite, vise, selon le ministre des Mines, à donner aux jeunes «l’opportunité d’exercer une activité vitale, dans un cadre organisé, réglementé et transparent, permettant de contribuer à la création de richesses et de plus-value économique, la génération d’emplois et la préservation des richesses nationale importantes, dont l’or, du pillage et de l’orpaillage illicite».

C’est dans ce sens que la formation prodiguée a comprenait quatre modules, à savoir la réglementation minière, les normes d’hygiène et de sécurité environnementales dans les opérations d’exploitation de l’or, la gestion des microentreprises et l’entrepreneuriat, et enfin l’extraction aurifère proprement dite, explique Bouaza Benhalima, directeur de l’INFSP d’Illizi qui abrite ce cycle de formation.

Il est à souligner qu’un projet de l’Institut national des mines est en cours de réalisation à Tamanrasset. «Une formation spécialisée pour l’exploitation minière artisanale de l’or sera assurée aux jeunes sur ce site même», avait annoncé M. Arkab en février dernier.

Il s’agit d’un site appelé à être un lieu de formation spécialisée pour l’exploitation artisanale de ce minerai, avec l’acquisition d’équipements temporaires en vue d’entamer la formation, en coordination avec le secteur de la Formation et de l’Enseignement professionnels et le ministère délégué chargé de la Microentreprise, avec l’accompagnement du secteur de l’Environnement.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!