Tlemcen : Le directeur général du cadastre auditionné par la police | El Watan
toggle menu
mercredi, 17 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan17072019





  • Pub Alliance Assurance


Tlemcen : Le directeur général du cadastre auditionné par la police

01 juillet 2019 à 8 h 30 min

Le directeur général du cadastre a été auditionné, jeudi dernier, par la police judiciaire de Tlemcen, suite à une plainte déposée contre lui par sa subalterne, l’ancienne directrice du cadastre. A Tlemcen, pendant les dernières années du règne de Bouteflika, la pègre locale, avec des complicités à tous les niveaux de l’administration, a fait de la violation du foncier une source de richesse.

Si bien qu’aujourd’hui, de hauts cadres de l’Etat, ceux censés protéger les terres des Domaines et des privés, sont impliqués et éclaboussés jusqu’au cou. Le scandale a éclaté lorsque la directrice régionale du cadastre d’Oran, anciennement directrice du même secteur dans la wilaya de Tlemcen, a porté plainte contre son supérieur, le directeur général du cadastre pour menaces.

Selon la plaignante, elle subissait des pressions et des menaces de son supérieur, de cadres au niveau d’Alger et d’autres personnes ayant pignon sur rue, lorsqu’elle assurait les fonctions de directrice à Tlemcen, pour régularisation de situations non conformes à la réglementation. Plus grave, dès la mise sous mandat de dépôt pour corruption du remplaçant de cette dernière, tenace, les menaces et les pressions sont devenues insistantes. L’audition de différents responsables du cadastre cités, jeudi dernier, par la plaignante, a révélé de grands trafics, notamment dans le système informatique du foncier.

La base de données a été falsifiée pour transférer illégalement des terrains d’un statut à un autre (du privé au public, entre autres…) Un des exemples types de ce trafic grave, est le cas d’un citoyen de Tlemcen, victime de ce jeu informatique pour le spolier de ses biens immobiliers. Propriétaire d’un lot de terrain de 4 000 mètres carrés, la victime s’est rendue compte que sa superficie a été morcelée en quatre lots, lorsqu’il s’apprêtait à bâtir sa villa après avoir contracté un prêt bancaire sur hypothèque de sa maison. L’enquête révèlera que les quatre indus occupants sont des fonctionnaires à la conservation foncière et au domaine de l’Etat.

Le scandale de spoliation des terres d’une manière illégalement légale, toucherait d’autres communes de la wilaya, selon la plaignante qui a jeté un pavé dans la mare. Pour rappel, il y a dix jours, le conservateur foncier de Ghazaouet, l’adjoint maire de Marsat Ben M’hidi, un employé et un promoteur immobilier, ont été mis en détention préventive par le parquet de Bab El Assa (80 km de Tlemcen) pour différents délits concernant le foncier dans cette localité balnéaire.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!