Tiaret : Les aides sociales par les chiffres | El Watan
toggle menu
mercredi, 26 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190626
  • Pub Alliance Assurance

«Près de 251 000 personnes bénéficient des aides de l’Etat à travers plusieurs dispositifs, nonobstant celui lié au DAIS ou dispositif d’aide à l’insertion sociale qui touche quelque 28 000 personnes», nous a déclaré monsieur M.Gacem, directeur de l’action sociale de la wilaya de Tiaret lors d’un point de presse.

Tiaret : Les aides sociales par les chiffres

02 septembre 2014 à 10 h 00 min

Ce responsable, nouvellement installé dans ses fonctions après une vacance qui aura duré plus d’une année, s’attelle à «booster l’activité sociale pour atténuer les pressions» mais aussi les appréhensions. Notre interlocuteur indique que dans le cadre de l’opération dite Blanche-Algérie, pas moins de 1 700 emplois ont été créés à la faveur de la mise en chantier de 200 projets et l’installation de 75 chantiers disséminés à travers les 14 daïras.

Pour ce qui est du P.I.D ou insertion des diplômés, notre interlocuteur parle du «placement de 4 800 jeunes qui touchent mensuellement 12 000 dinars». S’agissant des aides financières débloquées en faveur des démunis, le DAS fait état de «la prise en charge de 11 247 handicapé(es) moteurs, sourds-muets et autres». 10 700 d’entre cette dernière frange perçoivent une pension mensuelle oscillant entre 3 000 à 4 000 dinars. Abordant le volet lié aux vacances et surtout la rentrée scolaire, le directeur ajoute que «10 900 enfants vont bénéficier du trousseau scolaire dont 6 000 pour le moyen et le secondaire et 7 900 pour les élèves du primaire».

Un groupe de 190 enfants a été d’ailleurs pris en charge pour séjourner en bord de  mer, à Boumerdès plus exactement, pour une durée de 15 jours. Monsieur Gacem n’a pas omis enfin de signaler que dans le cadre de l’assistance médicale, 200 personnes ont bénéficié dernièrement de lunettes et 200 autres de matériels cyclables, chaises roulantes et matelas orthopédiques. Des aides consenties grâce à la contribution du ministère de la Solidarité nationale mais aussi des pouvoirs publics locaux. Au-delà des chiffres avancés qui traduisent l’effort de l’Etat envers cette catégorie de personnes vivant au seuil de la pauvreté, il est navrant de constater que le personnel de la DAS travaille dans des conditions pour le moins inconfortables.
 

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!