Tiaret : Cap sur la réhabilitation des forêts | El Watan
toggle menu
vendredi, 01 juillet, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Tiaret : Cap sur la réhabilitation des forêts

01 novembre 2021 à 10 h 00 min

Le programme de réhabilitation du couvert végétal ravagé par les incendies ces deux dernières années et les perspectives qui s’offrent dans cette région des hauts plateaux de l’Ouest a fait l’objet lundi 25 octobre, en marge de la journée nationale de l’arbre, d’une présentation au niveau des bois du plateau sis au canton Keddah.

Selon le conservateur des forêts «des actions visant la réhabilitation des espaces détruits par le feu ont été initiées». L’une, à titre symbolique et pour mieux imprégner la société civile dans la préservation du couvert végétal, s’est concrétisé à travers la signature d’une convention. Document visant la réhabilitation de 26,5 hectares de forêts au lieu-dit bois du plateau relevant de la commune de Tagdemt, 7 km à l’ouest de Tiaret et dans huit autres communes.

«Les associations œuvrant dans le domaine environnemental sont ainsi appelées à planter et suivre les plants pendant une durée de trois années à raison de 3 à 5 hectares par association». «26 hectares pour une première phase sont visés».

L’occasion pour M. Mohamed Amine Deramchi de rappeler «l’obligation de résultats» car, renchérit t-il, «il ne sert à rien de mobiliser des moyens humains et matériels si on ne s’astreint pas à l’obligation de résultat».

M. Miloud Bezza, conservateur des forêts, en marge de cette cérémonie, a expliqué pour sa part que «près de 700 hectares de forêts ont été détruits par les incendies durant les deux dernières années et qu’en dépit du départ de 25 foyers d’incendies durant cet été, la situation a vite été maitrisée car la stratégie de lutte a viscéralement changé, aidé par l’implication d’autres corps dont la fédération des chasseurs».

Ce responsable, s’agissant des trois sites proposés pour la récréation, a expliqué que «les avis d’appel tant pour le bois des pins à Tiaret, le plateau à Guertoufa que pour Frenda ont été infructueux» et d’ajouter qu’on a dû «réduire les espaces proposés à investissement et relancer les avis d’appel après révision des cahiers des charges».

Opérations destinées à créer des espaces de détente et de divertissement dans le cadre de l’investissement privé qui ne semble pas susciter l’enthousiasme alors que la demande citoyenne reste forte.

Au-delà de la réhabilitation des espaces détruits par le feu, la conservation s’emploie à réaliser son objectif durant cet exercice, soit la réhabilitation d’au moins 432 hectares de ces 625 hectares détruits alors qu’en milieu steppique dégradé, dont les parcours, sont visés 618 hectares.

Amellal Fawzi


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!