Une nuit cauchemardesque pour les usagers | El Watan
toggle menu
mercredi, 21 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190821




  • Pub Alliance Assurance

La ligne ferroviaire Béchar-Oran

Une nuit cauchemardesque pour les usagers

10 juillet 2019 à 9 h 00 min

Les usagers du train en partance de Béchar pour Oran se souviendront longtemps de cette nuit cauchemardesque d’avant-hier.

Nous avons partagé avec ces voyageurs infortunés cet itinéraire de 750 km et la description du voyage, aussi choquante qu’elle soit, restera toujours en deçà de la réalité, car les conditions de voyage sont si désastreuses qu’elles ne répondent même pas au strict minimum de règles élémentaires de sécurité et de décence pour les usagers maltraités.

A 20h, au départ, le train est déjà bondé, la canicule, à cette heure dans la soirée, est exceptionnellement étouffante et les voyageurs désemparés, circulent à l’intérieur des wagons à la recherche de places introuvables. Le plus inadmissible, c’est de voir des personnes âgées, notamment des femmes accompagnées d’enfants, debout, dans des couloirs où il est difficile de se frayer un passage, ou encore s’agglutiner autour des portes de fermeture du train.

Les nombreux désagréments des voyageurs s’accentuent au fur et mesure des arrêts à Béni Ounif, Naâma, Méchéria, lieux d’embarquement d’autres voyageurs à destination d’Oran.

L’immobilisation du train pendant 90 minutes, à la gare de Méchéria pour attendre l’arrivée et le passage d’un autre en provenance d’Oran, sur cette unique voie ferroviaire (Oran-Béchar), ajoute à l’exaspération.

Il faut signaler qu’un wagon sur deux est climatisé, mais s’ajoute, à ce spectacle chaotique, la vente au niveau du buffet, d’eaux minérales chaudes.

Nous avons essayé d’interroger un contrôleur de la SNTF sur cette situation intenable et lui demander d’attirer l’attention des responsables du secteur sur la possibilité d’envisager un troisième train supplémentaire dans la journée sur cette ligne rentable.

«Que voulez-vous que nous fassions ? Nos responsables sont au courant de cette situation», répond le contrôleur aimablement.

Pour d’autres voyageurs avisés, la responsabilité incombe, en premier lieu, aux anciens ministres qui ont lancé, en juillet 2010, ce projet qui est aujourd’hui, dix années après, globalement inachevé, entaché d’énormes anomalies tant sur le plan structurel (quais inachevés, exposition des rames au soleil brûlant, voitures non sécurisées) que sur celui des prestations, qui restent très médiocres. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!