Oran : Un port de plaisance et de pêche en projet aux Andalouses | El Watan
toggle menu
jeudi, 12 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191212


  • Massage Tunisie

Oran : Un port de plaisance et de pêche en projet aux Andalouses

08 juillet 2019 à 8 h 30 min

Un port de plaisance et de pêche est en projet sur la station balnéaire Les Andalouses, à Oran. Le projet est en mesure d’impulser les activités touristiques, commerciales et de services dans la région, en étant une source importante d’investissement et de création d’emplois dont la deuxième ville du pays a tant besoin.

Chabane Belazoug, l’initiateur de ce projet, compte booster le tourisme à Oran. S’étendant sur quatre hectares, le futur port de plaisance et de pêche impulsera le tourisme durant la période estivale et offrira aux pêcheurs des abris pour leurs embarcations durant la période hivernale.

C’est à la fois un port de pêche et un abri accessible aux plaisanciers et qui accueillera jusqu’à 300 embarcations amarrées à leurs quais. Ce projet de Marina, réalisé sur fonds propres, est né d’une vision : rendre Oran et sa région une destination incontournable de tourisme de plaisance dans la Méditerranée.

De par sa position au cœur des destinations phares, le futur port de plaisance jouira d’un avantage compétitif indéniable. L’investissement comporte une forte ambition touristique. C’est un projet structurant pour le littoral oranais, avec un grand potentiel en termes de création de valeurs pour la région. Il ambitionne d’être un vecteur de la promotion de l’image d’El Bahia.

Les retombées économiques et sociales profiteront à toute l’Oranie, avec à la clé la création d’emplois directs et indirects.

La future Marina créera dans son sillage une dynamique de développement dans toute la zone. Le projet compte beaucoup sur l’expertise dont jouit Oran dans les métiers de la mer et dans les métiers de construction et de réparations navales. Oran offre un immense potentiel touristique en matière de plaisance et de tourisme vert. L’idée est de mettre ce gisement à profit pour la promotion du nautisme, sans porter atteinte à la pêche.

Un autre projet consiste à lancer une navette nautique qui reliera cette station balnéaire des Andalouses et le port d’Oran. Et ce n’est pas tout : un autre projet encore consiste en la création de restaurants flottants sur des bateaux. De l’industrie du plastique, dans les années 1980, Chabane Benazoug a mis le cap sur le tourisme.

Cet investisseur a réalisé une dizaine d’hôtels en 25 ans, dont le célèbre complexe, New Beach, implanté aux Andalouses, doté d’un service de thalassothérapie très professionnel. Chabane Belazoug est issu d’une grande famille révolutionnaire qui compte une trentaine de martyrs et plus de 70 moudjahidine. Son père, Tayeb, est un grand révolutionnaire.

Un martyr dont le destin s’est confondu avec la résistance héroïque de son village, Aït Laâlam, durant le combat libérateur contre la France coloniale.

Né en 1907 à Aït Laâlam, village dépendant actuellement de la wilaya de Bordj Bou Arréridj, Tayeb Belazoug a joué un rôle majeur durant la guerre pour l’indépendance de l’Algérie en fournissant à titre gratuit des armes à l’ALN dès1955. Bien avant le déclenchement de la lutte armée, il avait exercé comme vendeur d’armes à feu. Il a eu le mérite de faire rentrer la résistance armée contre l’occupant dans sa région.

Il était parmi les premiers qui ont rejoint la Révolution armée dès 1955, en fournissant des armes automatiques, ô combien précieuses pour les combattants de l’ALN! Membre du commissariat politique du FLN, il avait pris part à plusieurs batailles au maquis, qui ont opposé les valeureux combattants de l’ALN à l’armée coloniale, avant de tomber au champ d’honneur en 1958.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!