Oran : La centrale électrique de Boutlélis mise en service | El Watan
toggle menu
dimanche, 26 septembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021




Oran : La centrale électrique de Boutlélis mise en service

26 janvier 2019 à 8 h 50 min

La mise en service de la centrale électrique de Boutlélis et l’introduction du gaz de ville dans certaines localités de la Corniche ont été les étapes essentielles de la visite effectuée jeudi dernier à Oran par le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni.

Pour le premier cas, il s’agit en fait de la mise en exploitation d’une première tranche d’un projet lancé en 2014, ayant donc pris du retard sur les délais fixés au départ, mais qui devra fournir de l’énergie électrique pour 50 000 habitants.

La capacité globale de cette centrale (à turbine à gaz) devant être livrée entièrement dans quelques mois, probablement en juin prochain, est de 446 MW.

Pour cela, un investissement important a dû être injecté, selon le ministre, qui entre dans la stratégie globale des hautes autorités du pays et le programme ambitieux consistant à accompagner le développement de l’agriculture, de l’industrie et répondre aux besoins de plus en plus importants de la population, avec notamment l’augmentation substantielle du parc de logements. C’est le cas précis de la nouvelle ville baptisée «Ahmed Zabana», en phase de réalisation du côté de Misserghin.

Le développement de l’agriculture dans toute cette zone allant jusqu’à Aïn Témouchent et les nouveaux projets pétrochimiques initiés à Arzew, à l’instar de la nouvelle usine de propylène, une joint-venture entre Sonatrach et la firme française Total évoquée par le ministre, auront besoin de beaucoup d’énergie. C’est ce qui explique l’impatience du ministre qui a déjà visité ce projet il y a à peine trois mois pour inciter ceux qui sont chargés des travaux à lever au plus vite les contraintes qui entravaient sa concrétisation.

C’est chose faite aujourd’hui. Pour le second cas, en procédant à un allumage symbolique, le ministre concrétise l’introduction du gaz de ville au bénéfice des habitants de la côte ouest d’Oran, un autre pari réussi avec un nouveau raccordement au réseau au profit de 5000 foyers.

Les bénéficiaires n’auront plus à subir les désagréments liés à l’alimentation au gaz butane, une ressource qui sera graduellement destinée à l’exportation, en Tunisie notamment, où la demande est relativement forte, selon le ministre, qui indique qu’à l’échelle nationale, le taux de couverture en gaz de ville n’est pour le moment que de 62%. Pour beaucoup de zones d’habitation, la difficulté est due essentiellement à la nature escarpée des reliefs, mais le chiffre est appelé à augmenter avec la concrétisation d’autres projets.

La visite du ministre coïncide par ailleurs avec la généralisation du numéro unique, le 3303, pour les centres d’appel à Oran, Constantine et Blida, afin de répondre efficacement aux doléances des clients et pour la prise en charge rapide des réclamations ou des demandes de dépannage.

De manière générale, «avec cette façon de procéder, les clients n’ont plus besoin de se déplacer vers les agences», indique le ministre, pour qui l’introduction des nouvelles technologies est un autre chantier auquel s’attaque le groupe Sonelgaz pour améliorer ses offres de service.

Il reste à sensibiliser davantage la population sur la nécessité de rationaliser sa consommation énergétique et certaines mesures, telles que les tarifications non linéaires, peuvent s’avérer efficaces.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!