Oran : Curage des voies d’évacuation des eaux | El Watan
toggle menu
jeudi, 01 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Oran : Curage des voies d’évacuation des eaux

16 septembre 2020 à 10 h 20 min

La vaste opération de curage des avaloirs est d’interventions diverses sur le réseau d’assainissement des eaux usées et des voies d’évacuation d’eau (oueds, etc.) est en train d’être menée à Oran en prévision de la saison des pluies.

Des pluies qui peuvent survenir de manière imprévisible, comme cela a été le cas le 17 mai dernier où, pour rappel, une petite fille a trouvé la mort et une mère a été blessée à cause de l’effondrement d’un mur à Mers El Kebir.

En plus du drame, les désagréments causés par les inondations survenues ce jour-là ont été particulièrement importants autant sur les habitations de plusieurs citoyens lesquels ont dû parfois être évacués par les équipes spécialisées de la Protection civile mais aussi sur la voirie avec des routes bloquées puis dégradées. Pourtant les précipitations, aussi importantes eussent-elles pu être, n’avaient duré que quelques heures. Par le passé, des précipitations subites ont été enregistrées fin août ou début septembre prenant les services de nettoiement à contrepied.

Ce type d’expériences malheureuses permet, à chaque fois, de déceler autant de points noirs dans les réseaux qu’il aurait fallu traiter à temps. Pour le programme de cette année, les autorités disent tenir compte des carences passées. N’empêche, les opérations sont menées de manière globale afin d’éviter les nouvelles mauvaises surprises. A Arzew, hormis les moyens mobilisés par la daïra, huit entreprises privées ont été mises à contribution avec chacune un camion et quatre employés pour venir à bout des déchets qui obstruent les avaloirs du centre-ville ou les cours d’eau permettant l’évacuation des eaux de pluie pour les empêcher de se déverser sur les quartiers.

Les habitants d’Es Senia ont l’habitude de vivre avec les inondations durant la saison des pluies et c’est pour cela que le programme de curage concerne en ce moment plusieurs de ses quartiers. Jeudi 10 septembre, les services communaux de Boutlelis, Misserghine et Aïn El Kerma en collaboration avec le département des ressources en eau de la daïra ainsi que des travailleurs de la Seor ont entamé une opération similaire en mobilisant des moyens conséquents. Les déchets récupérés dans certains endroits, notamment les bouteilles d’eau en plastique, un marché florissant en été, dénotent effectivement un certain laisser-aller de la part des citoyens.

C’est partant de ce constat que la Seor, principal acteur de ce programme concernant toute la wilaya, notamment le groupement urbain d’Oran, lance un appel au civisme car il ne coûte rien de jeter une bouteille usagée dans une poubelle dédiée au lieu de la jeter sur la chaussée. Avec la contribution de la direction des travaux publics, la Seor consacre une partie des ses efforts sur les voies de circulation, notamment les trémies dont quelques-unes se retrouvent systématiquement inondées à chaque fois qu’il pleut.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!