Nouvelles d’Oran | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Nouvelles d’Oran

16 août 2018 à 9 h 37 min

Six familles en danger

Six familles totalisant une trentaine de personnes, dont une dizaine d’enfants en bas âge, vivent le calvaire au quotidien à cause de leur immeuble de deux étages qui risque de s’effondrer à tout moment. C’est un vieux bâti construit en1928, sis 22 avenue lieutenant Samir Mohamed, au quartier Choupot. Malgré plusieurs démarches et sollicitations auprès des responsables de l’OPGI, de la commune et le déplacement sur les lieux des différentes commissions concernées pour recenser les occupants, les locataires, angoissés, attendent toujours que les autorités locales les prennent en charge en leur attribuant des logements décents, maintes fois promis.

Ils n’ont même pas reçu de préaffectations, comme ce fut le cas d’autres habitants du vieux bâti situé sur la même avenue et dont certains ont été relogés. En plus de cela, un autre malheur est venu s’ajouter à leur calvaire : pas plus loin que cette semaine, le réseau principal d’évacuation des eaux usées a éclaté au niveau de la cour et des pièces de l’immeuble situées au rez-de-chaussée, mettant ainsi en péril la bâtisse elle-même, surtout pour les membres des trois familles d’une quinzaine de personnes du rez-de-chaussée. «Nous ne pouvons plus circuler dans les lieux de peur de fragiliser davantage les fondations du bâtiment ainsi que la présence des fosses vides qui constituent un danger. Nos enfants et des personnes âgées sont tombés malades en raison des odeurs, des rongeurs et des moustiques et n’arrivent plus à fermer l’œil».

Les occupants réitèrent leur appel aux responsables concernés pour statuer sur leur cas et prendre des meures dans un but humanitaire pour les soustraire à un danger réel. T. K.

Des bureaux de poste ouverts la nuit

Bonne nouvelle pour les usagers d’Algérie Poste désirant retirer leur argent ces jours-ci en vue de bien préparer la fête de l’Aïd El Adha. Depuis mardi, six bureaux de poste ont prolongé leurs horaires de travail jusqu’à 22h. Selon le chargé de communication de la direction d’Algérie Poste d’Oran, il s’agit des bureaux de poste d’Es-Seddikia, Miramar, Saint Charles, Es-Sénia, Aïn El Turck et la Grande Poste.

Ces bureaux sont ouverts de 8h à 22h du 14 au 16 août afin de permettre à leurs usagers de faire face aux dépenses générées par la fête. Selon la même source, ces bureaux de poste seront aussi ouverts le vendredi de 8h à 12h. La direction d’Algérie Poste a, par ailleurs, assuré qu’il n’y aura pas de problème de liquidité et que toutes les mesures ont été prises pour éviter cette situation qui survient particulièrement à l’occasion des fêtes, où la demande dans les bureaux de poste est importante. Le réaménagement horaire de l’ouverture des bureaux de poste par la direction d’Algérie Poste durant les fêtes de l’Aïd n’est pas nouveau, il date de quelques années déjà. L’augmentation du nombre de titulaires de comptes CCP est la raison qui pousse les responsables de cette institution à renouer chaque année avec une telle initiative.
D’autre part, versées habituellement le 20 et le 26 de chaque mois, les pensions des retraités ont été avancées ce mois-ci pour leur permettre de faire face aux dépenses en prévision de l’Aïd. N. H.

Les commerces seront-ils ouverts durant l’Aïd ?

La direction du commerce d’Oran vient de revoir son dispositif de permanence à la hausse avec l’augmentation du nombre de commerçants réquisitionnés durant la fête de l’Aïd El Adha. Ainsi, le nombre de 608 commerçants retenus à Oran est passé, selon des sources responsables, à 1908 opérateurs, toutes activités confondues. Cette mesure permettra de faire face à la forte demande exprimée en cette saison de grand rush d’estivants et s’inscrit conformément aux directives de la tutelle. La direction du commerce a axé, selon les mêmes sources, son dispositif sur l’augmentation du nombre de boulangers et de commerçants d’alimentation générale, de quoi pallier les insuffisances et améliorer l’approvisionnement en denrées alimentaires.

Sur ce, un appel a été lancé, hier, par la direction régionale du commerce d’Oran à tous les détaillants, grossistes et producteurs afin de reprendre leur activité le 3e jour de fête et ne pas pénaliser les consommateurs en cette saison estivale. Les contrevenants risquent des sanctions, soit des amendes ou des fermetures, et ce, en application de la loi 10-08 du 10 juin 2018. Au niveau de la région Ouest, 8843 commerçants ont été réquisitionnés et 50% du personnel du commerce ont été mobilisés pour assurer le contrôle durant les deux jours de fête. F. A.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!