La sûreté de wilaya dresse son bilan : 12 réseaux de passeurs démantelés en 2018 | El Watan
toggle menu
mardi, 19 mars, 2019
  • thumbnail of elwatan20190319

La sûreté de wilaya dresse son bilan : 12 réseaux de passeurs démantelés en 2018

16 février 2019 à 8 h 10 min

Sur les 8376 affaires de crimes et délits enregistrées en 2018, les policiers en ont traité 6843, soit un taux de 81,70%, a indiqué, jeudi, le commissaire principal, Bouhafs, responsable du service de la police judiciaire à la sûreté d’Oran, lors d’une conférence de presse animée au siège de l’unité de maintien de l’ordre à Dar El Beïda.

En 2017, le taux de résolution des affaires était de 81,38%, d’où une augmentation, qui est due, selon le chef de la sûreté de wilaya d’Oran, le divisionnaire Boumesbah, à l’ouverture de deux nouvelles sûretés urbaines implantées à Sidi El Bachir et à El Hassi, ce qui traduit donc l’augmentation du nombre d’affaires enregistrées et également solutionnées.

Tout en explicitant les mesures prises afin de sécuriser les biens et les personnes, le responsable a souligné le professionnalisme de la police algérienne et les efforts consentis en matière de rapprochement et de proximité citoyen-police. La sûreté d’Oran a tracé, selon le responsable de la police judiciaire, un important dispositif basé sur les données du service et sur l’analyse de la criminalité.

«Ce qui permet un meilleur déploiement des unités sur le terrain», explique-t-il. Dans ce registre, on saura que 7570 interventions de la police ont été menées à travers les différents quartiers, notamment au niveau des points noirs, et 2574 individus ont été présentés au tribunal pour différents chefs d’inculpation sur les 34 164 personnes. En matière de trafic de stupéfiants, les policiers ont traité 1028 affaires et ont saisi près de trois quintaux de kif traité, 39 386 comprimés de psychotropes et 461,261 g de cocaïne.

647 personnes ont été écrouées dans le cadre de ces affaires. Par ailleurs, huit individus recherchés par Interpol dans plusieurs affaires ont été appréhendés et quatre véhicules faisant l’objet de recherches par cette organisation internationale de la police ont été également récupérés. D’autre part, 106 affaires de cybercriminalité ont été enregistrées et 98 ont été solutionnées. Il s’agit d’affaires de menaces, d’escroquerie, de diffamation et d’atteinte à la vie privée, indique-t-on.

Dans le cadre de la lutte contre l’émigration clandestine, les services de la sûreté d’Oran ont démantelé, en 2018, 12 réseaux de passeurs et 87 candidats à l’émigration clandestine ont été appréhendés, a noté le commissaire principal, Bouhafs, précisant qu’une commission regroupant tous les services de sécurité a été mise en place pour l’échange d’informations et la lutte contre ce phénomène. Les policiers ont saisi 7 embarcations pneumatiques, 8 moteurs et 56 jerricans d’essence.

Depuis le début de l’année en cours, 8 réseaux de passeurs ont été démantelés. En matière de sécurité routière, le commissaire principal, Benaouda, chef du service en question, a souligné que le bilan des accidents de la route a diminué, avec 307 accidents, contre 338 en 2017, et 343 blessés et 37 morts, en 2018, contre 355 blessés et 47 morts, en 2017. D’autre part, le système de lecture automatique des plaques d’immatriculation a permis de récupérer 17 véhicules en 5 mois. La sûreté d’Oran a été dotée de 6 véhicules équipés de ce système, dont un seul a permis la lecture automatique des plaques d’immatriculation de plus de 34 000 voitures et de récupérer 9 voitures volées.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!