Institut Cervantès d’Oran : Un riche programme pour clore l’année 2021 | El Watan
toggle menu
vendredi, 01 juillet, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Institut Cervantès d’Oran : Un riche programme pour clore l’année 2021

14 décembre 2021 à 10 h 05 min

La bibliothèque de l’institut Cervantès d’Oran accueillera, le 19 décembre, une des étapes de la première édition des journées littéraires d’Oran organisées du 18 au 24 décembre en hommage au célèbre chercheur universitaire Hadj Meliani.

Le programme culturel de l’Institut Cervantès à Oran a prévu, pour samedi dernier, une conférence en ligne avec le chercheur espagnol Antonio Bravo pour parler du monument au roi Charles III qui se dressait jadis sur la place de la Perle à Sidi El Houari, dont certaines pièces sont, indique le communiqué de l’Institut, conservées au musée Zabana. Il est précisé que le chercheur est expert en patrimoine espagnol du nord de l’Afrique.

Le deuxième événement marquant concerne la visite de l’ambassadeur du Pérou, vendredi dernier, pour inaugurer une exposition de photographies et un cycle de cinéma en commémoration du bicentenaire de l’indépendance de ce pays d’Amérique latine qui a, par ailleurs, activement participé au projet de classement sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco de l’ancien système routier andin ayant atteint son maximum d’extension avec la civilisation Inca d’où sa dénomination «grande route inca» reliant plusieurs autres pays du même continent, dont l’Argentine, la Bolivie, le Chili, l’Equateur et la Colombie.

La bibliothèque de l’Institut accueillera par la suite, le 19 décembre, une des étapes de la première édition des journées littéraires d’Oran organisées du 18 au 24 décembre en hommage au célèbre chercheur universitaire Hadj Meliani.

A propos de littérature et dans le cadre des échanges culturels, l’Institut Cervantès a déjà œuvré pour faire connaître à Oran le parcours de l´écrivaine espagnole, Emilia Pardo Bazán (1851-1921), à travers une conférence donnée à l´occasion de la célébration du centenaire de son décès par l’écrivain Guillermo Busutil.

La concernée, polyglotte, a été la première femme à diriger un journal, la première journaliste envoyée à l´étranger pour rédiger des chroniques et la première femme à fonder une maison d´édition. Toujours dans le domaine de la littérature, un hommage a été rendu à Almudena Grandes (1961-2021), décédée le 27 novembre dernier.

Elle était, est-il spécifié, «une des écrivaines les plus renommées de la littérature espagnole du XXe siècle avec une œuvre très importante dédiée à l´exil espagnol pendant la guerre et aux histoires humaines récupérées de cette période.» Son époux, le poète Luis Garcia Montéro, par ailleurs directeur général pour le monde de l’Institut Cervantès, a visité Oran en mars 2019 à l´occasion d´une activité qui commémorait l´arrivée à Oran du Stambrok, le dernier bateau qui a quitté l´Espagne avec les derniers exilés de la guerre.

Pour rappel, la ville d’Oran avait accueilli nombre de républicains.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!