toggle menu
mardi, 22 janvier, 2019
  • thumbnail of elwatan09072018

En bref

12 janvier 2019 à 8 h 00 min

Un passeur de harraga arrêté

Un individu, âgé de 26 ans, a été arrêté par les éléments de la police judiciaire de la 7e sûreté urbaine de Sidi El Houari, pour «organisation de traversées clandestines». Le mis en cause a été appréhendé aux alentours de la Pêcherie, suite à une plainte déposée par deux personnes qui ont reconnu lui avoir versé une somme de 12 millions de centimes, soit 6 millions chacune, pour les aider à rejoindre les côtes espagnoles. Ainsi, les recherches menées ont permis d’arrêter l’auteur, qui habite le village El Karia, à Bousfer. Il a été présenté jeudi à la justice et placé sous mandat de dépôt. Depuis plusieurs jours, les services de sécurité ont renforcé leur dispositif en mer et sur la terre ferme et plusieurs réseaux de passeurs ont été démantelés par les gendarmes. Des dizaines de tentatives d’émigration clandestine ont été mises en échec. Le wali d’Oran s’est engagé dernièrement à lutter contre ce phénomène qui met en péril des dizaines de vies humaines.

Légère baisse des accidents de la route

Même si le nombre d’accidents et de victimes a connu une légère baisse en 2018, l’hécatombe sur nos routes semble ne pas connaître de fléchissement, au regard des statistiques macabres élaborées par la direction de la Protection civile d’Oran durant cette même année. Le bilan de 2018, rendu public par la cellule de communication de la Protection civile, fait état de 59 morts, dont 52 hommes, 5 femmes et 2 enfants, et 2240 blessés, pour un total de 2394 accidents de la route, contre 2655 accidents ayant fait 60 morts et 2538 blessés en 2017. L’excès de vitesse et l’inattention des conducteurs sont les principales causes de ces accidents. Même si le facteur humain demeure la cause essentielle, il n’en demeure pas moins que d’autres facteurs méritent d’être relevés, en particulier le mauvais état des routes, le manque d’éclairage et de signalisation, les pièces de rechange dites «Taïwan». Selon la Protection civile, cette baisse est le fruit des campagnes de sensibilisation et de l’intensification des mesures de prévention.

Un jeune retrouvé pendu

Un jeune âgé de 24 ans a été retrouvé pendu dans une maison à haï El Amel, dans la commune d’El Kerma. Selon la Protection civile, la dépouille a été découverte pendue aux barreaux de la fenêtre d’une chambre. Elle n’était pas en état de décomposition et a été déposée à la morgue de l’EHU 1er Novembre pour autopsie.
Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes exactes de ce décès.

Un cadavre sur la chaussée

Une découverte macabre a été faite avant-hier à Oran. Un corps sans vie a été retrouvé sur la chaussée de la rue Mezzari Hasseni, à Bir El Djir, selon la Protection civile. Le défunt est un homme âgé de 55 ans. La dépouille, qui n’était pas en état de décomposition et ne présentait aucune trace de violence, et a été déposée à la morgue de l’hôpital 1er Novembre. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances exactes du décès.

Un abattoir clandestin de volailles démantelé à Gdyel

Un abattoir clandestin de volailles et deux ateliers activant sans autorisation dans la fabrication des produits d’hygiène et de recyclage du plastique ont été démantelés, avant-hier, par les gendarmes de Gdyel, dans une ferme. C’est à la suite d’informations parvenues aux gendarmes qu’une enquête a été ouverte. Appuyés par les services de la direction du commerce d’Arzew et de vétérinaires, ils ont saisi dans l’abattoir une quantité de 526 kg de viande de poulet impropre à la consommation.
Dans les deux ateliers, ils ont confisqué 1956 bouteilles de lave-sol, 720 bouteilles de liquide lave-vaisselle, 1404 bouteilles d’eau de javel, 6300 unités de désodorisants, 264 boîtes de savon et 266 flacons de savon liquide. Les gendarmes ont aussi confisqué des équipements utilisés dans le recyclage du plastique. Une enquête a été ouverte par les gendarmes de Gdyel.

Un fusil de chasse découvert dans une décharge

Agissant sur la base d’informations, les éléments de la brigade de la gendarmerie de Nedjma ont découvert, avant-hier, un fusil de chasse dans une décharge à Nejdma. Une enquête a été ouverte pour connaître la provenance de cette arme à feu.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!