Désignation des nouveaux maires : Blocage à Misserghine | El Watan
toggle menu
vendredi, 01 juillet, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Désignation des nouveaux maires : Blocage à Misserghine

28 décembre 2021 à 10 h 00 min

Une situation de blocage née lors du vote interne pour la désignation du maire perdure à l’APC de Misserghine (daïra de Boutlelis). Un conflit autour de l’interprétation de la loi semble être à l’origine du problème.

En effet, avec 8 sièges, le parti FLN est sorti vainqueur avec une majorité relative lors des élections du 27 novembre dernier. Etant le seul à réaliser plus de 35% des voix lors de ce scrutin, il était donc le seul à présenter un candidat pour la désignation en interne du futur maire de cette commune située à l’ouest de la ville d’Oran.

Le candidat en question n’est autre que l’ancien maire sortant. Le vote a eu lieu mais celui-ci, en candidat unique, n’a pas réussi à avoir en sa faveur la majorité absolue des voix des nouveaux élus car son score s’est situé, apprend-on, autour de 40% . «Dans un premier temps, comme le stipule la loi, le FLN avait l’avantage d’être le seul à présenter son candidat pour le poste de futur maire. Ce qu’il a fait. Seulement il n’a pas obtenu la majorité absolue des voix des nouveaux élus et par conséquent, pour nous, dans ce cas, la loi stipule qu’il faut ouvrir la voie à d’autres candidatures parmi les autres listes», expliquait dimanche Zinedine Belbachir qui était directeur de campagne du RND.

Ce parti est classé deuxième à Misserghine à l’issue du scrutin du 27 novembre et compte bien présenter son candidat au deuxième tour si on lui donne l’occasion. La liste RND est classée deuxième à l’issue du vote du 27 novembre mais n’a pas atteint les 35% qui lui auraient permis de présenter un candidat au premier tour du vote de l’assemblée des nouveaux élus de cette APC. Ces derniers, comme c’est d’ailleurs le cas pour l’APC d’Oran, n’avaient pas eu à choisir entre deux ou plusieurs candidats (un cas de figure possible lorsqu’aucune liste n’obtient plus de 35% des suffrages) mais seulement à valider ou pas la candidature de l’élu du FLN.

Pour Oran, le problème ne s’est pas posé car le candidat unique a obtenu 34 voix en sa faveur sur un total de 43, soit une majorité absolue très confortable. A noter que les autorités dont le chef de l’exécutif mais aussi le chef de daïra de Boutlelis ont intervenu pour appeler à la raison et dépasser les différents pour le bien de la collectivité.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!