Des familles du bidonville «Es Sebkha» campent devant le siège de la daïra | El Watan
toggle menu
vendredi, 07 octobre, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Es Senia (Oran)

Des familles du bidonville «Es Sebkha» campent devant le siège de la daïra

30 décembre 2021 à 10 h 21 min

Ce sont les familles du bidonville Es Sebkha, situé à l’entrée de Sidi Chahmi qui n’ont pas bénéficié d’un logement lors de l’opération d’envergure menée par les autorités le lundi 20 décembre et consistant à offrir un habitat décent du côté de Oued Tlelat à un millier de familles de cette catégorie de demandeurs. «Cela fait une douzaine d’année que j’étais installée dans ce bidonville, faute de mieux, et j’estime que moi aussi j’ai droit à un logement comme le reste des relogés de ce site», s’indignait Khadija mardi 28 décembre précisant que sa situation est d’autant plus précaire qu’elle a un enfant handicapé à sa charge.

A côté, affalé sur le mur, l’air épuisé, Lakhdar, un jeune homme montre du regard sa femme et son enfant en bas âge. «J’ai vécu dans le bidonville depuis 2003», indique-t-il.

A proximité du couple, les membres d’une famille sont allongés sous une tente de fortune bricolée avec de la toile cirée transparente.
Chacun se débrouille comme il peut comme cette famille qui a élu domicile à l’intérieur d’une fourgonnette où s’entassent également un minimum d’effets personnels. «Nos affaires sont restés dans le parc», indique une femme rappelant que l’ensemble du site a été rasé. «Nous n’avons plus où aller».

Les opérations de recasement des résidents des bidonvilles sont en effet suivie s par la démolition des habitats précaires et le but étant d’éviter que les sites ne se reconstituent. Mais la pression de la demande est également interne car entre le moment du recensement et celui de la réalisation des logements, il se passe en général de longues années. «Les autorités nous ont dit d’introduire des recours en attendant», se résignent quelques uns, gardant espoir.

Le cas n’est pas unique car les opérations de relogement sont souvent suivies par des mouvements de protestation. L’éradication de l’habitat précaire fait partie du programme de relogement des autorités qui ont promis que des opérations similaires seront menées pour venir à bout de ce problème récurrent.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!