Mostaganem : Lourdes menaces sur les forêts | El Watan
toggle menu
vendredi, 27 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020





Mostaganem : Lourdes menaces sur les forêts

24 octobre 2020 à 10 h 05 min

La wilaya de Mostaganem assiste, impuissante, à la dégradation de ses forêts à cause d’une exploitation irrationnelle.

Les incendies qui ravagent des centaines d’hectares chaque année ne sont pas le seul phénomène qui nuit à la survie des arbres et à la biodiversité. D’autres phénomènes viennent d’apparaître et menacent les forêts mostaganémoises, plus particulièrement celles du littoral du Dahra Est de Mostaganem, de surcroît les plus denses.

En effet, ces forêts continuent de subir des agressions en tous genres par des pratiques contraires à la loi ou aux règlements en vigueur. Elles sont perpétrées par des individus sans scrupules qui ignorent totalement les méfaits du désastre relatifs à l’exploitation dévastatrice et illégale des produits forestiers. Parmi ces agressions, on compte, entre autres, l’élevage clandestin de volaille au cœur de la forêt. Des poulaillers de fortune ou en serres tunnel y sont érigés un peu partout.

Ces activités informelles sont non seulement source de pollution environnementale, suite au rejet de déchets nocifs, mais, elles ont également des conséquences fâcheuses sur la santé publique de la population riveraine, au point où la vie humaine se trouve menacée. S’ajoute à cela un autre danger pour la forêt et autrui, nous révèle-t-on : le pillage de sable qui prend une ampleur démesurée ! La mafia de ce matériau persiste toujours et les forêts continuent d’y être dépouillées.

Le vol de bois représente aussi un danger majeur pour le potentiel forestier, déjà sévèrement touché par le changement climatique.

Le pacage intensif de bêtes domestiques, n’est pas du reste : il s’agit d’une menace pour la régénération ainsi que pour la structure de la forêt et ses fonctions. Par ailleurs, beaucoup de citoyens s’interrogent sur l’irrigation des maraîchages limitrophes aux forêts : d’où viennent ces eaux qui ne sont ni facturées ni déclarées aux services concernés ? Sur les lieux, des câbles électriques enchevêtrés passent entre les branches des arbres.

Les responsables concernés devront ouvrir une enquête pour élucider cet état de fait, s’indignent des riverains, qui n’ont pas manqué de tirer la sonnette d’alarme quant à la protection du patrimoine forestier. «Avec une telle cadence, il est difficile de renouveler ces surfaces forestières. Les responsables concernés devront prendre toutes les mesures de répression pour arrêter le massacre», alarment-ils.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!