Vieux bâti à Mascara : Des commerçants s’opposent à la démolition de leurs locaux | El Watan
toggle menu
mardi, 17 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan17092019

  • Pub Alliance Assurance




Vieux bâti à Mascara : Des commerçants s’opposent à la démolition de leurs locaux

02 juillet 2019 à 9 h 03 min

La décision des pouvoirs publics de fermer 21 locaux commerciaux en activité situés au pied d’ immeubles menaçant ruine dans la ville de Mascara, au motif de «protéger la sécurité des citoyens», a provoqué le courroux des commerçants concernés. Ces derniers craignent de perdre leur unique source de revenus.

«Cela fait 17 ans que j’ai ouvert mon commerce dans ce local que j’ai acheté. J’ai tous les documents qui le prouvent. J’ai l’acte de propriété et le livret foncier.

Ils ont décidé de fermer nos locaux commerciaux pour les démolir, sans nous écouter, sans discuter de notre devenir et sans proposer quoi que ce soit !», nous dira, samedi dernier, d’un ton très énervé, Mohamed Fouad Gaïd, un opticien optométriste, activant au niveau du boulevard Zaghloul, à proximité de la place Emir Abdelkader, en plein centre de Mascara.

Très inquiet, un réparateur de téléviseurs, dont le local est sis au rez-de-chaussée d’un immeuble classé IMR (immeuble menaçant ruine), à la rue Nasr Eddine, nous annoncera : «Où allons-nous comme ça ? On espère malgré tout qu’ils nous trouveront une solution de rechange !»

Le même sentiment d’inquiétude est d’ailleurs exprimé par Hadj Nouaïri, propriétaire d’un commerce de quincaillerie activant dans un local concerné par la décision de démolition, situé au boulevard Zaghloul, à proximité de l’hôtel de la police. «Pourquoi veulent-ils démolir mon local commercial sans même me demander mon avis ?

Du reste, signalons qu’on est prêts à s’asseoir autour de la table de négociations», dit-il. Certains commerçants concernés par la décision de démolition ont tenu à démontrer leur capacité de procéder, eux-mêmes, à la démolition et à la reconstruction de leurs locaux commerciaux. «Nous n’avons pas où aller ! Nous avons aussi des propositions.

Il faudrait seulement qu’ils nous écoutent ! C’est notre gagne-pain qui est en jeu», a déclaré Mohamed Fouad Gaïd. Selon un communiqué du cabinet du wali de Mascara adressé, mercredi, à notre rédaction, quelques 33 locaux commerciaux, dont 21en activité, sont situés au rez-de-chaussée des 23 bâtisses menaçant ruine au chef-lieu de la wilaya.

«Le wali, Hamid Baiche, a insisté sur la nécessité de lancer les procédures de fermeture de ces locaux commerciaux et d’interdire toute activité commerciale pour préserver la sécurité des citoyens», lit-on dans le communiqué. 


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!