Tighennif  (Mascara) : Les élus réclament leur réintégration dans l’assemblée municipale | El Watan
toggle menu
mercredi, 22 mai, 2019
  • thumbnail of 20190522

Tighennif  (Mascara) : Les élus réclament leur réintégration dans l’assemblée municipale

15 mai 2019 à 10 h 00 min

Dix-sept élus sur les 23 constituant l’APC de Tighennif, à 20 km de Mascara, veulent réintégrer leurs postes qu’ils avaient perdus suite à la décision du wali de Mascara, Hamid Baiche, de se substituer à l’assemblée, le 16 décembre 2018, en confiant la gestion provisoire des affaires de la commune au secrétaire général de la daïra de Tighennif, Hadj Ali Nabil.

Une décision qui a été prise, rappelons-le, après la mise en demeure adressée, le 19 novembre 2018, par le wali aux élus «de mettre un terme à la situation de blocage qui prévaut au sein de l’APC depuis le 18 juin 2018». Le 16 avril passé, un nouveau gestionnaire des affaires de la commune a été désigné.

Il s’agit du secrétaire général de la commune de Hachem, Si Tayeb Benamar, venu en remplacement de Hadj Ali Nabil, appelé à reprendre ses fonctions à la daïra de Tighennif. Ce dimanche 12 mai, les élus, après cinq mois de chômage pour certains, ont appelé, par le biais d’une requête dont une copie est en notre possession, le wali de Mascara à annuler sa décision de se substituer à l’APC.

Ils ont même invité le premier responsable de la wilaya à répondre favorablement à leur proposition d’installer un nouvel exécutif communal de Tighennif présidé par l’élu Bekkara Hachemi, d’obédience Front El-Moustakbal. Cette proposition, selon une source de la daïra de Tighennif, ne peut être envisageable.

«Au cas où le wali annule sa décision de se substituer à l’APC, le président de l’APC, Hamdane Nasreddine, retrouve aussi son poste. Il ne sera remplacé qu’en cas de décès, de démission ou de suspension par décision du wali», nous dit-on.

En outre, les rédacteurs de la requête ont demandé l’ouverture d’une enquête sur l’affaire de prolongation du contrat de location du marché de gros de fruits et légumes de Tighennif, sans passer par voie d’adjudication, au profit d’un adjudicateur, en l’occurrence Eurl Atoum Alimentation.

«Afin de situer clairement les responsabilités de chacun, nous avons porté l’affaire de prolongation du contrat de location du marché de gros de fruits et légumes de Tighennif devant toutes les instances judicaires», nous dira, ce lundi, l’un des élus signataires de la requête.

Lire aussi

Loading...

Related Post

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!