Mascara : Le personnel médical en colère | El Watan
toggle menu
vendredi, 15 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191114


Mascara : Le personnel médical en colère

14 octobre 2019 à 9 h 05 min

Hier matin, l’Etablissement public de la santé de proximité (EPSP) et l’Etablissement public hospitalier (EPH) «Dr Khaled» de Mascara ont été partiellement désertés par leurs personnels qui sont allés protester en observant un sit-in devant le siège de la trésorerie communale de Mascara pour dénoncer «le retard flagrant et injustifié» accusé dans le versement de leurs salaires.

Le personnel médical, à savoir les médecins, paramédicaux et autres travailleurs de l’Etablissement public de la santé de proximité (EPSP) et de l’Établissement public hospitalier (EPH) Dr Khaled de Mascara sont en colère.

Hier matin, ces deux établissements de santé ont été partiellement désertés par leurs personnels qui sont allés protester en observant un sit-in devant le siège de la trésorerie communale de Mascara pour dénoncer «le retard flagrant et injustifié» accusé dans le versement de leurs salaires.

Sous les regards des agents des différents services de sécurité, les médecins et paramédicaux, plusieurs d’entre eux sont vêtus de leurs blouses blanches et bleus, dénonçaient, en outre, ce qu’ils ont qualifié d’abus de pouvoir «du trésorier du secteur de la santé». «On refuse d’être à la merci des uns et des autres.

Notre salaire est un droit, pas une mziya (faveur). On nous prive de nos salaires mensuels pour des raisons injustifiées. Cela est purement et simplement un crime», a déclaré publiquement un praticien en colère.

De son côté, le secrétaire de wilaya du Syndicat algérien des paramédicaux, Sakkar Omar, a tenu à qualifier la lenteur prise dans le versement des salaires et autres primes du personnel de la santé par le trésorier du secteur sanitaire et le contrôleur financier intercommunal de Mascara de «comportements arbitraires».

Avant de se disperser, les manifestants ont demandé «l’ouverture d’une enquête sur les dessous qui ont été à l’origine du retard accusé dans le versement des salaires et autres rémunérations».

Rappelons que le Syndicat algérien des paramédicaux, par le biais d’un communiqué rendu public, jeudi, a dénoncé «le retard flagrant et injustifié accusé dans le versement des salaires et autres primes des travailleurs de certains établissements de santé derrière lequel sont les receveurs et le contrôleur financier intercommunal».

Et d’ajouter : «Ce dernier traine à apposer son visa sur les avancements d’échelon et les promotions de garde malgré qu’ils étaient déposés le 6 août dernier. Après quatre mois, le mercredi passé, il nous annonce que leur paiement a été rejeté !»

Dans un souci d’apaisement, les syndicalistes des deux corps ont été reçus par le secrétaire général de la wilaya, Benkeltoum Mohamed, qui les a tranquillisés en leur déclarant que la situation serait débloquée au cours de la semaine.     


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!