Mascara : Enquêtes sur le foncier agricole | El Watan
toggle menu
mardi, 17 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan17092019
  • Pub Alliance Assurance





Mascara : Enquêtes sur le foncier agricole

10 juillet 2019 à 8 h 36 min

Depuis fin 2015, des milliers d’hectares de terres agricoles à travers plusieurs communes de la wilaya de Mascara ont été attribués, dans le cadre de l’investissement agricole, à des agriculteurs et à beaucoup d’autres personnes qualifiées d’investisseurs, dont certains résidents d’autres wilayas du pays.

Ces derniers mois, des voix se sont élevées pour demander aux pouvoirs publics l’affichage des listes nominatives des bénéficiaires des terres agricoles à travers la wilaya.

Ainsi, à Mohammadia, des associations locales, par le biais de requêtes adressées au procureur général près la cour de Mascara, ont demandé l’ouverture d’une enquête sur les procédés qui ont permis à certaines personnes qui n’ont rien à voir avec l’agriculture de bénéficier de terres agricoles ! «Des superficies importants de terres ont été cédées à des non-agriculteurs, dans les régions de Mohammadia, Sidi Abdelmoumen et El-Ghomri. Parmi les bénéficiaires, il y a, entre autres, des députés, comme celui d’obédience FLN de la wilaya d’Oran, des élus de l’APW, des anciens élus de l’APC de Mohammadia et des hommes d’affaires, ainsi que leurs proches», nous dira un citoyen de Mohammadia.

En outre, à chaque marche du vendredi, la population du hirak en arrivant devant le siège de la cour de Mascara scandait : «win raki ya adala, elissaba nehbet aradina (Où est la justice, la bande a pillé nos terres).» Même sur les réseaux sociaux, notamment Facebook, le sujet du foncier agricole et industriel à Mascara fait l’actualité. Le premier responsable de la wilaya, Baïche Hamid, n’est pas resté indifférent. Selon une source de son cabinet, «une commission de wilaya chargée d’assainir le foncier agricole a été mise en place et s’est réunie le 25 juin dernier».

Et d’ajouter : «Il a été décidé de récupérer 2007 hectares de terres agricoles auprès des investisseurs qui n’ont pas respecté leurs engagements dans les régions de Mocta Douz (913 ha), Sidi Abdelmoumen (559), Bouhenni (50 ha), El-Ghomri (46 ha) et Zelamta (220 ha).»

Depuis mardi dernier, a-t-on appris, les membres d’une commission composée d’un représentant de la direction des services agricoles (DSA), de l’Office national des terres agricoles (ONTA), de la direction des Domaines, des communes concernées et du cabinet du wali seraient à pied d’œuvre sur le terrain pour vérifier si les clauses du cahier des charges ont été respectées.

Selon une source, parmi les bénéficiaires de terres agricoles, avec l’appui des oligarques proches du clan Bouteflika, certains ayant eu vent des opérations de contrôle entrant dans le cadre de l’assainissement ont donc paré au plus pressé en procédant à des fonçages pour donner l’impression que les terres étaient travaillées.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!