Mascara : Bâclage des travaux de rénovation des écoles | El Watan
toggle menu
lundi, 10 août, 2020
  • thumbnail of elwatan10082020




Mascara : Bâclage des travaux de rénovation des écoles

17 septembre 2019 à 9 h 00 min

Quinze jours environ après la rentrée scolaire, les travaux de rénovation se poursuivent toujours dans plusieurs écoles primaires de la wilaya de Mascara. Un véritable casse-tête pour les écoliers et le personnel éducatif. Pas moins de 68 écoles à travers les différentes communes de la wilaya sont toujours en chantiers de rénovation !

«Le retard accusé dans les travaux de rénovation des écoles primaires nuit à la scolarisation des écoliers», a tenu à souligner le directeur de l’éducation, Yahia Bechlaghem, jeudi, lors des travaux du conseil de wilaya. Pis encore, ces travaux de rénovation ne sont même pas lancés dans 33 autres établissements d’enseignement primaire ! Aucune explication n’est fournie ! «C’est de l’indifférence totale. Personne ne contrôle rien», commente un parent d’élève. «La responsabilité incombe aux responsables locaux des communes, notamment les élus et autres secrétaires généraux. Prendre soin des écoles est leur dernier souci», relate un autre. Le plus grave est à Hachem, à 40 km de Mascara.

Les travaux de réalisation de quatre classes dans une école primaire, inscrits depuis 2015, n’ont jamais été entamés. «Deux ans de retard ?», s’interroge le wali. «A cause de la paperasse administrative», lui répond le maire. Selon un communiqué du cabinet du wali, «les travaux de rénovation sont achevés dans 128 écoles primaires sur les 457 que compte le secteur de l’éducation à Mascara». Mais avec quelle qualité des travaux ?

Dans plusieurs communes, les parents d’élèves n’ont pas cessé de dénoncer, par tous les moyens, notamment sur les réseaux sociaux, la qualité des travaux de réhabilitation réalisés dans les écoles où sont scolarisés leurs enfants.

A Mocta Douz, commune distante de 60 km de Mascara, des citoyens et des représentants du mouvement associatif ont demandé l’ouverture d’une enquête sur la qualité des travaux de réhabilitation de quatre écoles primaires pour un budget de 3,4 milliards de centimes. «La qualité des travaux laisse à désirer», nous dira un citoyen de la région. C’est le même cas à Mamounia, à 2 km de Mascara. Les travaux de rénovation de l’école primaire Ahmed Zabana ont été qualifiés de «bâclés». La question que pose la population est : Y a-t-il quelqu’un à la maison ?                             



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!