toggle menu
samedi, 17 novembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

L’irrigation avec des eaux usées à Mascara : Les sanctions tombent

11 septembre 2018 à 20 h 38 min

Il a fallu que le choléra frappe pour que les agents des différents services concernés, en mode silence depuis de nombreuses années, mettent les pieds dans la boue en procédant à la destruction des cultures irriguées avec des eaux usées.

Le subdivisionnaire des services agricoles de la daïra de Mascara s’est vu suspendu de ses fonctions sur décision du wali de Mascara, après une série de sorties dans les quelques champs où poussent les cultures irriguées avec des eaux usées.

D’autres subdivisionnaires des services agricoles des différentes daïras où de nombreux pseudo agriculteurs continuent, au vu et au su de tous les agents des services compétents, de recourir à l’irrigation de leurs cultures avec des eaux usées, sont sur la sellette.

A quelques encablures du chef-lieu de wilaya, plus précisément au périmètre agricole d’El Kouayer, des superficies importantes de cultures maraîchères sont irriguées, depuis une trentaine d’années, par des eaux usées. «Tout le monde à Mascara savait que la salade verte, le persil, le piment vert, le maïs et autres légumes du périmètre d’El Kouayer sont irrigués avec des eaux usées provenant des branchements illicites effectués au niveau des réseaux d’assainissement. Le silence des uns et des autres était assez assourdissant», relate un citoyen.

Il a fallu que le choléra frappe et que le wali effectue des sorties inopinées sur les lieux pour que les agents des différents services concernés, en mode silence depuis de nombreuses années, mettent les pieds dans la boue en procédant à la destruction des cultures irriguées avec des eaux usées. Afin d’en finir une fois pour toutes avec ce phénomène qui a pris de l’ampleur, le premier responsable a ordonné l’annulation pure et simple de tous les actes d’attribution des terres agricoles, dont les bénéficiaires irriguent leurs cultures avec des eaux polluées, et d’engager des poursuites judiciaires à leur encontre.

Les subdivisionnaires des services agricoles, des ressources en eau et les services de sécurité ont été mis devant leurs responsabilités afin de mettre un terme à la prolifération inquiétante du phénomène de l’utilisation des eaux usées dans l’irrigation agricole, qui représente un danger pour la santé publique.

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!