Taghzout (Chlef) : Le «gel» du projet de barrage freine l’agriculture | El Watan
toggle menu
jeudi, 24 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Taghzout (Chlef) : Le «gel» du projet de barrage freine l’agriculture

10 août 2020 à 9 h 14 min

Faute d’eau pour l’irrigation, de grandes superficies de cultures maraîchères et d’arboriculture ont été abandonnées sur le littoral de la wilaya et les communes avoisinantes. C’est le cas notamment des côtes ouest, à Taghzout par exemple, où l’agriculture a été réduite à sa plus simple expression.

La relance de l’activité, principale source de revenu pour les habitants, est particulièrement freinée à cause du «gel» du projet de barrage à Taghzout, dans la commune de Sidi Abderrahmane, qui devrait redonner espoir aux agriculteurs de la région et faire redémarrer ce pan important de l’économie locale. Une étude de faisabilité a pourtant été lancée et achevée par l’ANBT en 2018 et devait être suivie par l’élaboration de l’avant-projet aux fins d’inscription de l’opération, selon les informations en notre en possession.

Malheureusement, rien de tout cela n’a vu le jour au grand dam de la population de cette partie du littoral qui fondait beaucoup d’espoir sur cette infrastructure d’irrigation. Il faut rappeler que l’oued principal qui servait de moyen d’irrigation pour les fellahs concernés depuis des décennies, est à sec en été, alors qu’en hiver, il charrie d’importantes quantités d’eau qui vont finir inutilement dans la mer.

La relance du projet dudit barrage est donc au centre des doléances des habitants et de la corporation des agriculteurs qui en expriment vivement le besoin, comme ils nous l’ont fait savoir lors de notre passage dans la région. «L’agriculture reste notre principale ressource car la pêche est devenue une activité peu rentable et faiblement productive pour des différentes raisons. Nous voulons juste de l’eau pour retravailler nos terres et redonner vie à ces grandes parcelles agricoles laissées en jachère.

A ce titre, nous interpellons les autorités concernées pour se pencher sur cette situation en débloquant le projet de barrage de Taghzout situé entre les villes côtières de Sidi Abderrahmane et El Marsa» ont lancé des habitants qui ne désespèrent toutefois pas de voir cette œuvre structurante se concrétiser dans un avenir proche. Il faut signaler que la partie nord de la wilaya ne dispose d’aucun barrage hydraulique ni d’autres moyens d’irrigation ou de transfert d’eau à usage agricole.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!