Dernier «poumon vert» de Chlef : La forêt de Haï Nasr menacée de disparition | El Watan
toggle menu
samedi, 28 novembre, 2020
  • thumbnail of elw_17102020





Dernier «poumon vert» de Chlef : La forêt de Haï Nasr menacée de disparition

23 mai 2020 à 9 h 10 min

Ce qui reste de la ceinture verte érigée autour de la ville de Chlef depuis des décennies risque de disparaître à jamais dans l’indifférence générale.

Il s’agit du dernier espace forestier situé à la périphérie sud de la ville, entre la nouvelle maison de la culture et les agglomérations de Haï Nasr et Haï Zeitoun. Constitué essentiellement de pins d’Alep, le lieu est sérieusement confronté au danger de feux de forêt, en raison de l’absence d’entretien et d’élimination des broussailles sèches.

Ce qui inquiète grandement les familles chélifiennes, les promeneurs et les amateurs de footing en plein air.
Ces derniers interpellent justement les pouvoirs publics, notamment l’APC et la direction de l’environnement, pour sauver ce qui reste de la forêt périurbaine. L’urgent dans l’immédiat est de débroussailler le site en cette période marquée par une hausse de la température.

La même intervention est nécessaire pour les deux autres espaces du genre situés non loin de là, à savoir l’îlot d’arbres de même espèce intégré au niveau parc citadin (fermé au public ?) et celui compris entre cet établissement et les zones d’habitation environnantes de Haï Nasr. Cette dernière portion de forêt est d’ailleurs utilisée comme un lieu de pâturage pour les ovins élevés dans des habitations voisines !

Il faut rappeler qu’une bonne partie de ce qui fut jadis le grand espace naturel entourant la partie sud de Chlef a été envahie par le béton depuis les années 2000.

Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!