Chlef : Sombre constat sur la gestion du paysage urbain | El Watan
toggle menu
dimanche, 28 novembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Chlef : Sombre constat sur la gestion du paysage urbain

17 octobre 2021 à 10 h 16 min

Intervenant jeudi dernier lors de la session de l’APW, consacrée au budget primitif 2022, le wali de Chlef, Lakhdar Seddas, a sévèrement critiqué la «gestion aléatoire» des espaces verts, en particulier, et de l’environnement urbain en général dans la commune de Chlef.

Une ville qui, d’après lui, se distinguait avant le séisme de 1980 par son charme et sa beauté et a bien besoin de redorer son blason en matière d’amélioration urbaine. «Il est inadmissible d’aménager des espaces verts pour les laisser ensuite dépérir, faute d’une gestion efficace et d’un entretien permanent et organisé.

Il en est de même pour l’éclairage public et les autres équipements liés au cadre de vie du citoyen», a-t-il déploré. En conséquence, il a annoncé une série de travaux pour remédier rapidement à ces «carences» et rénover l’ancien jardin public et la place de la Solidarité au centre-ville, ainsi que tous les jets d’eau et le grand espace vert de Haï Bensouna. En outre, le chef de l’exécutif de wilaya, qui s’exprimait devant les élus de l’APW et les directeurs de l’exécutif, a révélé le montant qui a été dégagé pour la relance des projets communaux à travers la wilaya, soit 320 milliards de centimes, dont 100 milliards pour la commune du chef-lieu de wilaya.

Globalement, 200 milliards sont destinés aux programmes communaux, 50 milliards pour l’amélioration urbaine dans les zones d’ombre et 70 milliards pour les routes (chemins communaux et chemins de wilaya) et les opérations relevant de la direction de l’urbanisme et de la construction. «Même si elle est insuffisante, compte tenu des besoins grandissants, l’enveloppe nous permettra au moins de lancer les projets urgents, en attendant une nouvelle dotation au titre du budget de l’Etat au début de 2022. A cet égard, nous espérons bénéficier de 400 milliards de centimes afin de renforcer le développement des communes de la région», a-t-il indiqué.

Revenant sur le chef-lieu de wilaya, grand carrefour au centre-ouest du pays, le wali de Chlef a critiqué «l’état déplorable dans lequel se trouvent certaines cités, notamment à la périphérie de la ville, en matière surtout d’aménagement urbain, d’entretien de routes et d’espaces verts et des jets d’eau, qui ne sont manifestement pas entretenus ou remis en l’état». A ce propos, il a fait savoir que des projets ont été finalisés et seront lancés incessamment pour réhabiliter la capitale du Cheliff et en faire une ville «belle et moderne».

Lui redonner son visage d’antan passe aussi, selon lui, par le renforcement des moyens d’intervention, notamment de l’entreprise publique Tetach qui est spécialisée dans la collecte des ordures, l’entretien des espaces verts et des jets d’eau, et le curage des avaloirs et autres réseaux d’évacuation des eaux pluviales. «Cette entreprise interviendra désormais à travers toute la wilaya et selon les besoins des communes conformément à un programme d’actions. Elle sera soutenue financièrement et par du personnel supplémentaire», a tranché le wali de Chlef concernant l’avenir de cette entreprise.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!