Chlef : Le tourisme et l’agriculture à la traîne | El Watan
toggle menu
lundi, 18 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Chlef : Le tourisme et l’agriculture à la traîne

27 septembre 2021 à 10 h 00 min

Des investissements touristiques prévus de longue date n’ont toujours pas été lancés. Tant attendu par les agriculteurs, le projet de construction d’un barrage hydraulique dans la commune de Sidi Abderrahmane se fait attendre.

Le tourisme et l’agriculture, deux des principales activités économiques du littoral de la wilaya de Chlef, qui s’étend sur 130 km, entre Mostaganem à l’ouest et Tipaza à l’est, sont en déclin, faute de relance effective des investissements dans ces domaines stratégiques. C’est du moins le constat qu’offrent ce qui reste des vastes superficies agricoles, notamment sur le littoral ouest qui va de Ténès jusqu’à El Marsa.

Le vignoble, essentiellement du raisin de table, qui s’étalait autrefois à perte de vue, n’est plus ce qu’il était. Et pour cause, de grandes superficies de variétés de raisin ont été massivement arrachées ou laissées en jachère depuis des années.

Pis encore, elles n’ont pas été reconstituées hormis quelques investissements consentis par de jeunes fellahs pour redonner vie à ce type de culture et celle des produits maraîchers.

Cependant, le manque d’eau d’irrigation entrave le développement de ces actions engagées ces derniers temps. Tant attendu, le projet de construction d’un petit barrage à Taghzoult, dans la commune de Sidi Abderrahmane, se fait malheureusement toujours attendre malgré l’achèvement de l’étude de faisabilité en 2018, selon une source très au fait du problème.

Lire la suite de l’article dans l’édition papier


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!