Sidi Bel Abbès : La justice saisie sur l’affaire du centre des équipes nationales | El Watan
toggle menu
mercredi, 13 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan13112019


Sidi Bel Abbès : La justice saisie sur l’affaire du centre des équipes nationales

19 octobre 2019 à 9 h 09 min

Le centre de préparation des équipes nationales à Sidi Bel Abbès, lancé en 2007 et toujours pas réceptionné, subit d’importantes dégradations dans une totale indifférence des pouvoirs-publics.

Outrés par cette situation, des membres d’associations locales et des lanceurs d’alertes ont franchi hier le seuil de cette enceinte ouverte aux quatre vents et constaté l’étendue de ces dégradations. «Portes défoncées, vitres brisées et murs complètement décrépis constituent le décor lugubre de cette infrastructure érigée à coups de milliards», commente l’un des membres du mouvement associatif local dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux après une visite sur les lieux. Selon lui, le centre de préparation des équipes nationales n’est toujours pas réceptionné après presque 12 ans de travaux et d’importantes réévaluations financières qui font planer de forts soupçons de «tricheries» et de «malfaçons».

Des lanceurs d’alertes s’interrogent, plus que jamais, sur les retards inexpliqués dans la réception d’une structure budgétivore qui devait accueillir des sportifs de l’élite. Selon des estimations recueillies auprès de plusieurs sources, le projet évalué au départ à 50 milliards de centimes aurait coûté plus de 100 milliards. Ni la direction de la jeunesse et des sports, ni les services de la wilaya ne semblent en mesure d’apporter des explications convaincantes au sujet de ce projet confié à plusieurs entrepreneurs locaux. «Nous appelons la justice à se saisir du dossier du centre des équipes nationales car il constitue l’exemple type de la gabegie qui a saigné le trésor public», souligne-t-on.

Erigé en face du campus, ce mégaprojet a nécessité trois réévaluations depuis son lancement. Le coût initial, estimé à 50 milliards de centimes, a été réévalué une première fois, en juin 2009, à plus de 80 milliards. En septembre 2009, son coût passera à 103 milliards, avant de connaître une troisième réévaluation, en septembre 2012, à 108 milliards.

Une véritable surenchère financière pour un projet qui tarde à voir le jour et dont la maturation n’a pas pris en considération de nombreux aspects techniques. Assurément, le futur centre de regroupement des équipes nationales, qui s’étend sur une superficie de 7 hectares, constitue l’un des plus anciens projets inscrits au titre des différents programmes de développement, et dont la réception n’est pas pour sitôt. Sur la fiche technique du projet, il est question de 3 terrains de football, dont un en gazon naturel, d’une piscine semi-olympique, d’une piste d’athlétisme et de 4 courts de tennis.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!