Sidi Bel Abbès : Deux variantes pour un projet d’une pénétrante | El Watan
toggle menu
samedi, 08 août, 2020
  • thumbnail of elwatan08082020




Sidi Bel Abbès : Deux variantes pour un projet d’une pénétrante

02 août 2020 à 9 h 00 min

Deux variantes pour la réalisation d’une pénétrante reliant le rond-point du lieu-dit Dubaï au quartier Sidi Djilali, dans la ville de Sidi Bel Abbès, sont désormais retenues, selon le directeur des travaux publics (DTP), M. Othmani.

Après avoir opté pour une trémie sous la voie ferrée, une seconde variante semble faire son chemin depuis quelques mois et consiste à réaliser un passage supérieur de quelque 500 m, non loin de l’emplacement choisi initialement. Inscrit en 2014 puis gelé en raison de restrictions budgétaires, le projet de la trémie a, par la suite, été attribué en 2016 à deux entreprises privées dont l’une a entamé les travaux de déplacement des réseaux (assainissement).

Malgré la réactualisation du coût du marché et la révision des procédures d’attribution du projet, celui-ci n’a pas été effectivement lancé pour ce qui est de la partie gros œuvres. «Lorsqu’on a commencé à déplacer les réseaux (fibre optique, gaz, eau, électricité) nous nous sommes aperçus que le dossier technique approuvé par la direction de l’hydraulique en 2016 comportait des inexactitudes. Sur le terrain, nous avons trouvé des anomalies et cela nous a contraints à revoir les études», explique M. Othmani.

Selon lui, trois paramètres ont freiné l’avancement du projet, à savoir les complications liées au déplacement des réseaux d’assainissement, la difficulté de procéder à un forage latérale sous rail sans l’autorisation de la SNTF et les surcoûts calculées par l’entreprise retenue pour la réalisation de l’ouvrage.

Face à cette situation, la faisabilité d’un passage supérieur a fait l’objet récemment d’une étude de la part de la Société d’étude et d’Ouvrage d’art de l’Ouest (SEROR). Mais cette variante semble poser problème car elle intègre dans le projet une partie de l’espace vert de Sidi Djilali et rencontre des réticences de la part des associations locales. «Ce n’est pas à la DTP, seule, de trancher le sujet. Nous espérons la prise en compte de tous les avis pour dégager une solution rapide et consensuelle», estime M. Othmani. Selon un responsable de la wilaya, le chef de l’exécutif doit effectuer une visite de terrain sur le site du projet ainsi qu’au niveau de Sidi Djilali où il doit rencontrer les comités de quartiers qui se battent depuis 2015 pour délimiter et protéger les espaces verts.



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!