Malgré le froid et la pluie, des centaines de manifestants sortent dans la rue à Sidi Bel Abbès | El Watan
toggle menu
mercredi, 13 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan13112019



Malgré le froid et la pluie, des centaines de manifestants sortent dans la rue à Sidi Bel Abbès

08 novembre 2019 à 15 h 48 min

Des centaines de manifestants ont bravé, ce vendredi 8 novembre 2019, le froid et la pluie tombée sans discontinuer pour défiler à travers les principales artères de la ville Sidi Bel Abbès.

L’acte 38 du hirak a encore mobilisé, sous une pluie battante, des manifestants opposés à la tenue de l’élection du 12 décembre prochain et réclamant la libération des détenus d’opinion.

Brandissant l’emblème national et des pancartes reprenant des slogans hostiles aux tenants du pouvoir, les manifestants se sont rassemblés, comme d’habitude, vers 14 h, sur la place du 1e Novembre.

Des hommes, des femmes, jeunes et moins jeunes sont sortis clamer, haut et fort, leur rejet du processus de régénération du système Bouteflika travers une élection n’offrant aucune garantie de transparence et de libre choix des électeurs.

« Makanch intikhabtes ya issabtes », « Dawla madania machi askaria », « Gaid dégage », «Bensalah dégage », ont scandé les manifestants le long de l’itinéraire allant du Boulevard de la République jusqu’à ce lui de la Macta en passant par le rond-point du Garden.

Arrivés à hauteur de l’école de gendarmerie, en plein centre-ville, les manifestants ont observé une minute de silence et lus la Fatiha en hommage aux soldats assassinés mercredi à Damous (Tipaza) lors d’une opération antiterroriste.

Devant la caserne des sous-officiers de la gendarmerie, les manifestants ont repris en cœur « djeich-châab khawa khawa (Armé-peuple, tous frères) », avant de s’en prendre au chef d’Etat-major, Ahmed Gaid Salah, qui continue de prôner une approche autoritaire et liberticide contre les principaux animateurs du hirak. « Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il tonne…nous ne reculerons pas. La protestation continuera jusqu’au départ de tous les symboles du système », assure un jeune manifestant.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!