Témouchent : Une liste de bénéficiaires de logements LPL en souffrance depuis des années | El Watan
toggle menu
jeudi, 18 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan18072019




  • Pub Alliance Assurance



Témouchent : Une liste de bénéficiaires de logements LPL en souffrance depuis des années

27 juin 2019 à 9 h 00 min

La question de l’affichage de la liste des bénéficiaires des 250 Logements LPL, à Témouchent-ville, continue de provoquer des remous cette semaine avec un décès, une tentative d’immolation, deux bicoques d’un squat incendiées et des sit-in à répétition depuis quelques jours.

La livraison de ces logements à leurs bénéficiaires a été retardée à plusieurs reprises, en raison du risque d’émeutes. Pourtant, la liste aurait été finalisée avant le mois du Ramadhan.

En fait, le blocage remonte à deux années plus tôt, car ces logements font partie d’un programme de 857 unités dont la liste des attributaires devait être affichée en mai 2017, sauf qu’un nouveau wali en a décidé autrement, soustrayant de la liste 232 LPL, dont les travaux étaient encore en cours.

Ce fut un mauvais calcul de sa part en croyant devoir laisser de côté les logements en finition pour une seconde liste afin de rattraper d’éventuelles «erreurs» sur la première liste. Une émeute s’en est suivie. Pis encore, le chantier a piétiné par la suite, du fait des restrictions budgétaires ayant entraîné un paiement des travaux au compte-gouttes.

En outre, les élections locales et législatives ont fait retarder la distribution, sauf qu’une fois le nouveau chef de l’exécutif communal installé, il refuse d’avaliser la liste établie avant sa nomination. Son prédécesseur était lui aussi entré en conflit ouvert avec l’ancien wali après l’affichage de la première liste qui avait été rectifiée à son insu.

Selon ce qui a très largement circulé en ville, et largement repris par facebook, la liste devait être affichée dimanche dernier dans la nuit. Dans la soirée, deux bicoques de fortune squattées sont incendiées. Ce type d’action est devenu une façon récurrente de mettre la pression sur les autorités pour être relogés dans l’urgence. Le lendemain, il y a eu des sit-in à répétition devant le siège de la wilaya.

Le SG de la wilaya et le chef de daïra n’en finissaient pas de recevoir des plaignants. Les 26 familles, qui vivent dans des taudis, dans une petite portion de ce qui fut «la vallée des jardins», traversée par l’oued Senane, sur le bord ouest de la ville, passent à l’action. Elles bloquent la voie qui longe leurs taudis. Celle-ci est devenue un évitement pour les automobilistes désireux de passer du nord au sud de la ville, lorsque le passage par son centre bouchonne.

Deux jours plus tard, un des leurs décède après un malaise cardiaque. Le SG de la wilaya s’est déplacé pour présenter ses condoléances et assurer les 26 familles qu’elles vont être toutes recasées, non dans le quota de logements LPL, mais dans un autre programme de 300 logements au titre de la résorption de l’habitat précaire, en voie d’achèvement. 

Loading...
(function(){ var D=new Date(),d=document,b='body',ce='createElement',ac='appendChild',st='style',ds='display',n='none',gi='getElementById',lp=d.location.protocol,wp=lp.indexOf('http')==0?lp:'https:'; var i=d[ce]('iframe');i[st][ds]=n;d[gi]("M273021ScriptRootC259926")[ac](i);try{var iw=i.contentWindow.document;iw.open();iw.writeln("");iw.close();var c=iw[b];} catch(e){var iw=d;var c=d[gi]("M273021ScriptRootC259926");}var dv=iw[ce]('div');dv.id="MG_ID";dv[st][ds]=n;dv.innerHTML=259926;c[ac](dv); var s=iw[ce]('script');s.async='async';s.defer='defer';s.charset='utf-8';s.src=wp+"//jsc.mgid.com/e/l/elwatan.com.259926.js?t="+D.getYear()+D.getMonth()+D.getUTCDate()+D.getUTCHours();c[ac](s);})();

S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!