Témouchent : Le train ne circule plus | El Watan
toggle menu
lundi, 11 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan11112019


Témouchent : Le train ne circule plus

22 octobre 2019 à 8 h 39 min

Sur la navette Témouchent-Oran, le train ne circule plus, bloqué qu’il est à son passage par des protestataires de la commune de Es-Senia.

Le souci dans l’affaire réside dans l’immobilisme des autorités centrales comme celles d’Oran quant à la résolution de ce conflit. Ce dernier pénalise la SNTF et ses usagers en particulier les étudiants et les salariés des différents institutions et entreprises industrielles et économiques implantées aussi bien dans le territoire de la wilaya d’Ain-Temouchent que celui de la wilaya d’Oran.

Pour d’aucuns, il faudra attendre l’après la présidentielle, si jamais elle a lieu, pour qu’une solution soit envisagée par les autorités sachant que ces dernières ne feront rien d’ici-là qui puissent mécontenter davantage les potentiels électeurs, en l’occurrence les habitants des bidonvilles riverains de la ligne ferroviaire, voisinant l’Université Ahmed Benbella.

Ils revendiquent l’octroi de LPL dans le cadre du programme de résorption de l’habitat précaire. Pour rappel, pour le même motif, un autre arrêt a duré quatre mois, de mars à juillet. Il y a lieu de souligner que ce désagrément est d’autant dommageable qu’il est intervenu alors que l’exploitation de la ligne Témouchent-Oran pour la SNTF commençait à ne pas se faire à perte. En effet, la navette Béni Saf -Témouchent ouverte en décembre 2015 dans le prolongement de celle existante depuis toujours entre Témouchent et Oran, est devenue si attractive qu’un train lui a été spécialement affecté.

La vitesse du train sur ce tronçon, bien que limitée à 90 km, rallie les villes Témouchent et Beni Saf en 17mn alors que par voiture il en faut presque le double et bien plus par microbus.

De la sorte, huit dessertes en aller-retour fonctionnent journellement au lieu des 3×2 au lancement de la desserte. Ainsi, cette dernière est toujours en activité sauf que ceux qui parmi ses usagers devant poursuivre leur déplacement sur Oran sont obligés d’aller à la gare routière à l’autre bout de la ville pour prendre un bus ou un taxi.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!