Relizane : Un projet de 80 logements traîne depuis 13 ans | El Watan
toggle menu
samedi, 18 septembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Relizane : Un projet de 80 logements traîne depuis 13 ans

08 juin 2021 à 9 h 04 min

Les souscripteurs au programme des 80 logements participatifs à Mendès, agglomération sise à quelque 40 bornes au sud du chef-lieu de la wilaya de Relizane sont revenus à la charge pour dénoncer «l’indifférence des responsables» devant ce qu’ils endurent depuis qu’ils ont adhéré à cette formule de logements, il y a de cela 13 ans, en 2008.

«Nous ne savons plus à quel saint nous vouer, nous nous sentons abandonnés à notre triste sort alors que nous nous sommes manifestés à plusieurs reprises pour alerter les autorités locales sur la ‘hogra’ que nous subissons», s’est désolé un des protestataires, venu exprimer sa colère devant le siège de la Wilaya.

«J’ai cru en les formules initiées par l’Etat pour la résolution de l’épineux problème du logement, j’ai tout vendu pour m’acquitter de mes dus auprès du promoteur mais depuis cette date (2008), j’ai vieilli, mes enfants ont grandi et ma situation sociale s’est détériorée puisqu’on est devenu moi et ma famille des SDF», a tempêté Miloud, la cinquantaine, un autre manifestant, non sans pointer d’un doigt accusateur les responsables qui sont restés, selon lui, «insensibles à leurs souffrances». «La précarité qui nous a été imposée a sérieusement affecté la scolarité de nos enfants appelés à changer d’établissement à chaque fois qu’on déménage», a-t-il ajouté en appelant encore une fois les autorités compétentes à faire preuve de responsabilité afin de les soustraire à cette situation qui, a-t-il dit, «les traumatise».

Un autre s’est demandé les raisons du mutisme de la direction du logement. «La direction du logement devait normalement se constituer partie civile et nous défendre dans nos droit», a-t-il ajouté. Dans le même contexte, les postulants au quota des 50 logements sociaux attribués depuis le mois de mars dernier, attendent toujours la viabilisation du périmètre extérieur pour accéder à leurs logements. Les concernés sont aussi montés au créneau pour rappeler les responsables de leurs engagements.

«Ils nous ont promis la réalisation d’un mur de soutènement, le branchement aux différents réseaux et l’aménagement de l’espace environnant mais rien de ça n’a encore été réalisé», ont-ils souligné.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!