Relizane : Les forêts polluées par les décharges | El Watan
toggle menu
mercredi, 23 septembre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Relizane : Les forêts polluées par les décharges

26 août 2018 à 0 h 38 min

Le périmètre boisé du sud de la wilaya, une étendue d’arbres de pins d’Alep, de sapins et d’eucalyptus, couvrant des milliers d’hectares de montagne, entre les communes de Zemmora, Sidi Lazreg et Mendès, est désormais la proie des incinérations incontrôlées des déchets ménagers.

En effet, des foyers de décharges publiques se sont progressivement constitués là où les agents communaux des trois communes citées ne daignent pas vider séparément leurs «collectes» sur des sites qu’ils ont créés non loin des centres urbains et des agglomérations. Ces scènes d’ incivisme manifeste des responsables locaux n’ont pas manqué de soulever le courroux de la population locale.

Ainsi, les habitants de Kenanda, la plus importante agglomération de la commune de Sidi Lazreg, sont sortis de leur réserve pour dénoncer ce qu’ils qualifient de «massacre environnemental». «Ce désastre écologique ne cesse de ramper et a même atteint les abords du chef-lieu de la commune de Zemmora», a souligné un retraité, en dénonçant le mutisme des responsables devant la propagation de ce phénomène et ses retombées néfastes sur le cadre de vie des citoyens.

«Chaque commune a malheureusement déniché un lieu au sein du tissu forestier pour se débarrasser de ses ordures, sans se soucier des malencontreuses conséquences sur la nature», a laissé entendre un jeune, en ajoutant qu’en plus de la dégradation de la végétation et la détérioration des terres agricoles incluses dans ces périmètres, ces décharges sont aussi sources d’émanation de gaz nocifs, notamment pendant les opérations d’incinération.

«Le hic, a souligné un autre jeune, est que les responsables locaux qui ont choisi un coin forestier et féerique de la commune de Sidi Lazreg pour fêter la journée nationale du tourisme, ne se sont guère souciés des effets menaçants de ces foyers souvent en feu». Même dans la région d’El Metmar, à l’ouest de Relizane, la population se plaint du phénomène.

La forêt surplombant la ville et où est érigé un centre de détente et de loisirs, vit la même situation que les communes susmentionnées. Pis encore, la population locale dénonce l’incinération des produits pharmaceutiques au niveau du site de la décharge. «Nous sommes souvent asphyxiés par des gaz exhalant de mauvaises odeurs», a tempêté un fonctionnaire, appelant au concours de tous les concernés pour endiguer ce phénomène et assainir le milieu environnant. Alors les responsables vont-ils entendre ces cris de détresse ?



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!