Relizane : La ville croule sous les ordures | El Watan
toggle menu
samedi, 07 décembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191207

  • Massage Tunisie



Relizane : La ville croule sous les ordures

06 août 2019 à 8 h 04 min

En cette période de grandes vacances, où le mot d’ordre revient à l’hygiène, Relizane, le chef-lieu de la wilaya, est asphyxiée par les tas d’immondices qui encombrent ses cités et ses quartiers.

Ainsi, les populations de Bessatal, village Berali, et des autres coins de la cité sont quotidiennement étouffées par les émanations catalysées par des déchets abandonnés dans les parages des bacs supposés faciliter la collecte. «Nous souffrons de cette situation tant les odeurs nauséabondes viennent nous agresser jusqu’à nos domiciles», a souligné un citoyen de Bessatal, un quartier populaire sis aux abords de la ville, non sans pointer d’un doigt accusateur les élus. «L’incivisme de certains et surtout l’espacement entre les rotations de la collecte par les agents communaux ont généré de petites décharges sauvages en milieu urbain, un environnement malsain et encourageant la prolifération des bestioles dangereuses», a tempêté un autre en ajoutant : «Ces périmètres minés ont réduit l’espace de mobilité de nos enfants.»

Même les citoyens vivant dans l’entourage d’un parc de la Sonatrach sont montés au créneau pour dénoncer l’état insalubre de cette enceinte. «Dans cet enclos, les camions de cette entreprise viennent quotidiennement décharger des tonnes de déchets qu’on suppose nuisibles pour notre santé», a noté un citoyen du voisinage, en appelant les services de l’environnement à sortir de leurs bureaux et à venir inspecter l’état de tels parcs implantés dans le milieu urbain. «Nous vivons traumatisés par le danger que constituent les ordures de cette entreprise et surtout par l’indifférence de ses responsables qui ne se soucient vraisemblablement pas de notre santé», a renchéri un autre, en affirmant : «Ces terreaux ont facilité la prolifération de toutes sortes d’insectes nuisibles».

Cela dit, les Relizanais souhaitent la mobilisation de toutes les instances concernées pour l’amélioration de leur cadre de vie. «Nous ne demandons pas la lune, nous réclamons juste un milieu sain où nous pourrions vivre sans risques», a conclu un retraité de l’enseignement.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!