toggle menu
samedi, 17 novembre, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018

Tous nos blocs ainsi que leur périmètre sont amochés par la dégradation, a crié un des locataires de la première cité des enseignants créée dans l’entourage du premier lycée Adda Benaouda.

Relizane : Des enseignants déplorent la dégradation de leur cité

29 juin 2015 à 10 h 00 min


«Depuis sa réception pendant les années 80, la cité n’a connu aucune opération d’entretien et nous nous sentons comme ignorés, voire comme des sous citoyens», a souligné un autre, un retraité. «Je pense que nous méritons une certaine considération ne serait-ce que par la réhabilitation du milieu environnemental avoisinant», affirme un des locataires en sollicitant les autorités pour l’inscription de projets en mesure de donner un look vivable à la cité.

«Depuis l’inauguration de notre cité, ses blocs n’ont enregistré aucune opération de toilettage, ils gardent toujours leur première peinture, de même pour ses artères qui se sont détériorées au fil du temps», a précisé un autre avant de conclure : «Nous avons droit à un cadre de vie adéquat et nous lançons un appel pressent aux responsables pour se pencher sur notre cas».

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!