Nouvelles de l’Ouest | El Watan
toggle menu
jeudi, 22 août, 2019
  • thumbnail of elwatan20190822


  • Pub Alliance Assurance



Nouvelles de l’Ouest

12 janvier 2019 à 8 h 18 min

Les Mostaganémois attachés à leur identité

La célébration du Nouvel An amazigh (Yennayer) à Mostaganem est l’occasion pour les Mostaganémois de renouveler leur profond attachement au patrimoine tant social que culturel séculaire. Ils accordent une grande importance à Yennayer pour la revivification de ces traditions ancestrales.

A l’occasion, le plat culinaire traditionnel connu sous le nom de «charchem» est préparé par les habitants. Il est composé principalement de blé et de fèves, avec aussi des ingrédients et des épices qui lui donnent une saveur spécifique.

Les ménagères renouvellent également, à cette occasion, leurs ustensiles de cuisine.
Des versets coraniques sont psalmodiés dans les mosquées. L’association Bataille de Mazagran pour le patrimoine culturel et historique a aussi organisé, ce jeudi, à la Maison de la culture Ould Abderrahmane Kaki de Mostaganem, une soirée artistique animée par des chanteurs de «chaâbi», à l’instar du cheikh Bensaber Boukherouba, cheikh Rachid Guettafa et cheikh Khaled Boukhari. La cérémonie s’est clôturée par la remise de diplômes aux artistes ayant participé. L. H.

Agression et vol dans un bureau de poste à Tiaret

Grosse frayeur mercredi aux environs de 15h30 au niveau du bureau de poste de la cité Khaldaoui Abdelwahab, après qu’un homme âgé de 30 ans est venu asséner un violent coup au chef d’agence, s’est emparé d’une somme de 340 millions de centimes et fuir. Le vol, inhabituel en cette partie de la ville, a valu à l’agresseur, muni d’un arrache-clou et d’un marteau de se saisir de cette somme d’argent pour honorer le loyer qu’il devait au propriétaire. Bien que reconnu, l’agresseur reste activement recherché. A. F.

Un fonctionnaire de l’APC pris en flagrant délit de corruption

Ayant comparu en citation directe, un fonctionnaire de l’APC de Tiaret, au niveau du service technique et de l’urbanisme, aurait été pris en flagrant délit de corruption et écroué avant-hier en attendant son jugement.
La victime, à qui on aurait exigé la somme de 20 000 dinars, s’est plainte au niveau de la justice. S’ensuivit une souricière et la prise en flagrant délit de ce fonctionnaire la main dans le sac. Une source responsable au niveau de l’APC explique qu’«une relation amicale liait les deux protagonistes» et que «la caméra de surveillance de l’APC a filmé une action où la prétendue victime a pris le véhicule de l’agent». Une affaire malvenue, d’autant que l’administration, qui a fort à faire pour soigner son image de marque auprès des citoyens, a entamé un vaste plan de modernisation pour améliorer les conditions de travail. A. F.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!