Nouvelles de l’Ouest | El Watan
toggle menu
mercredi, 20 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Nouvelles de l’Ouest

01 septembre 2021 à 10 h 00 min

339 accidents de la route en 7 mois à Tlemcen

Les services de la voie publique de la sûreté de la wilaya a enregistré en 7 mois 339 accidents de la route ayant provoqué le décès de 11 personnes et des blessures à 405 autres, dont 141 femmes. Les causes de ces accidents, selon notre source, sont essentiellement le non-respect du code de la route et à la vétusté des véhicules. 5139 permis de conduire ont été retirés aux automobilistes ayant commis des infractions diverses, dont 1 963 pour excès de vitesse détectée par le radar de la police. Dans le même ordre d’idées, 1 543 motos de différents types, des Vespa notamment, ont été mises dans les fourrières de la wilaya pour une durée de 30 jours pour des infractions liées au non-respect du code de la route par leurs propriétaires, des jeunes en grande majorité. Les services de la sûreté de la wilaya de Tlemcen multiplient les campagnes de sensibilisation au profit des automobilistes et motocyclistes visant la promotion de la «culture routière» synonyme de «conduite sans accident». C. Berriah

Des bordures de voirie vandalisées à Mostaganem

Indignation et colère étaient vives en fin de semaine, où les passants, estivants et riverains, se sont succédé pour constater l’ampleur des dégâts sur une route menant à la plage, sans parler d’autres dégradations inacceptables.
En effet, au niveau du tronçon routier menant à la plage Kaf Lasfar, relevant à la commune de Sidi Lakhdar, à l’est de la wilaya de Mostaganem, des actes de vandalisme et de casse sans précédent ont été commis par des individus inconnus.
Des dizaines de bordures de voirie ont été arrachées et brisées. Pire encore, elles étaient parsemées sur des dizaines de mètres sur la chaussée pour servir d’obstacle aux véhicules, afin qu’ils n’atteignent pas la plage. Ce qui a provoqué une perturbation dans la circulation sur cette voie très fréquentée, particulièrement en cette période estivale. Des dégradations importantes dont le coût de remise en état retombe sur les contribuables. «Qui sont les auteurs de ce saccage qui ne dit pas son nom ? Quel est leur objectif ? Pourquoi a-t-on agi ainsi  ?», s’interroge-t-on dans cette paisible région.
Les casseurs sans scrupules ont certainement agi dans la nuit, loin des regards. Un délit répréhensible par la loi.
Les employés des services concernés de la commune sont intervenus pour dégager la chaussée et la rendre à la circulation. Le wali de Mostaganem, Aïssa Boulahyia, devrait intervenir et ordonner aux instances compétentes l’ouverture d’une enquête pour détérioration volontaire de biens publics, et les auteurs de ces agissements poursuivis, déplorent les personnes présentes sur les lieux. Lakhdar Hagani


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!