Djidiouia (Relizane) : Le centre d’enfouissement des déchets continue de polluer | El Watan
toggle menu
samedi, 08 août, 2020
  • thumbnail of elwatan08082020




Djidiouia (Relizane) : Le centre d’enfouissement des déchets continue de polluer

20 août 2018 à 15 h 56 min

Les habitants de Chaâba Hamra, une localité de Djidiouia, à quelque 40 km à l’est de Relizane, -située à côté du site du nouveau centre d’enfouissement technique-, sont revenus à la charge pour dénoncer le mutisme des responsables à l’égard des revendications qu’ils leur ont exposées.

Ces revendications portaient sur la prévention de leur milieu environnemental des émanations nocives de ce centre d’enfouissement technique. Ainsi, les manifestants se sont donné rendez-vous hier et ont interrompu la circulation sur le tronçon routier reliant le CET à la RN4.

«Nous ne pouvons continuer à subir les effets néfastes de ce centre qui semble manquer de moyens pour protéger l’environnement», ont-ils lancé après avoir obligé les camions de déchets et autres détritus à rebrousser chemin. «Nous sommes quotidiennement agressés par les odeurs pestilentielles émises par les immondices et notre ciel est constamment couvert de fumée à nous couper la respiration», ont tempêté les mécontents, non sans dénoncer le laisser-aller et l’indifférence des responsables.

«Nous nous sommes déjà manifestés il y a quelques jours, mais nos décideurs ont, semble-t-il, méprisé notre requête», ont-ils renchéri, en ajoutant : «Nous sommes des êtres humains attachés à la propreté de notre cadre de vie, nous n’allons pas nous taire jusqu’à ce que les responsables compétents dotent ce centre des moyens nécessaires pour protéger l’environnement.

Si c’est au-dessus de leurs moyens, alors ils n’ont qu’à le fermer.» Les protestataires n’ont pas manqué de déplorer l’état de santé des enfants, des personnes âgées et celles atteintes de maladies chroniques, qui se détériore, à leurs dires, à cause de cette situation.

Cela dit, ces riverains semblent déterminés à revenir cycliquement exprimer leur ras-le-bol devant cette situation asphyxiante. «De tels centres se trouvent partout dans le monde, mais ils sont équipés de moyens à même de ne pas impacter le milieu environnant», ont-ils conclu. Aussi, la question qui se pose est : les responsables sont-ils disposés à tendre l’oreille à nos revendications?



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!