Béchar : La mise en service du laboratoire vétérinaire public bloquée | El Watan
toggle menu
mardi, 30 novembre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



Béchar : La mise en service du laboratoire vétérinaire public bloquée

11 avril 2021 à 9 h 14 min

Inscrit en décembre 2007 en tant que projet dans le cadre du programme de développement des régions du sud pour un montant de 10 milliards de centimes, le laboratoire vétérinaire n’a été finalement inauguré par le ministre de l’Agriculture qu’en avril 2015.

Il est doté d’un équipement bureautique, scientifique, de 8 salles d’analyses, de 7 bureaux, d’une animalerie, de chambres d’hôtes, d’une chambre froide, d’un incinérateur et enfin d’un groupe électrogène. Tous ces équipements ne fonctionnent pas et malgré son inauguration, le laboratoire en question n’est pas officiellement en activité et se trouve de ce fait en butte à la problématique de l’acquisition juridique de son assiette foncière comme d’ailleurs de nombreux projets d’utilité publique, a-t-on appris auprès d’une source proche du dossier.

La persistance de la problématique non résolue rend d’ailleurs aléatoire l’aboutissement de tout projet d’ordre public ou privé, ajoute notre source. A cet égard, on cite la direction relevant de l’Institut national de la médecine vétérinaire (INMV) qui, faute de titre de propriété juridique, n’est pas en mesure de débloquer et affecter un budget de fonctionnement au laboratoire vétérinaire de Béchar indispensable au fonctionnement de ses services, le paiement de son personnel et des factures (créances d’électricité et eau) qui s’accumulent, indique-t-on.

Cependant, l’acquisition réglementaire de l’assiette foncière par le laboratoire reste la condition sine quoi non pour le déblocage de cette situation en suspens et dont l’issue demeure une concertation entre les services domaniaux et ceux de la commune de Béchar. Pourtant les prérogatives dévolues à cet organisme ne sont pas des moindres, affirme-t-on, et consistant en des analyses, des diagnostics des pathologies animales, enquêtes épidémiologiques animales et vulgarisation, prérogatives qui sont pour l’instant transférées dans la wilaya de Tlemcen avec tous les risques inhérents à de tels déplacements et les longues attentes des résultats.

Pourtant, il semblerait que le chef de l’exécutif de wilaya ait ordonné aux responsables des services domaniaux et ceux de l’agriculture de se concerter sur cette question et de trouver le plus rapidement une solution au problème du foncier qui se pose avec acuité dans la région.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!