Béchar : Des enfants de parents démunis en vacances dans le Nord  | El Watan
toggle menu
mercredi, 17 juillet, 2019
  • thumbnail of elwatan17072019





  • Pub Alliance Assurance


Béchar : Des enfants de parents démunis en vacances dans le Nord 

14 juillet 2019 à 9 h 00 min

Les collectivités locales organisent en deux sessions des colonies de vacances en faveur des enfants de parents démunis. Ils sont 300 enfants, entre garçons et filles, dont l’âge varie entre 8 et 14ans, originaires pour la plupart des communes de la vallée de la Saoura, qui vont séjourner sur les côtes de Béni Saf.

Une première vague de 150 enfants est partie hier à bord de trois autocars mis à leur disposition et séjourneront du 10 au 25 juillet. Ils seront suivis par une deuxième vague de 150 enfants à partir du 26 juillet et jusqu’au 10 août.

La Ligue de wilaya des activités et de loisirs de plein air et d’échanges entre jeunes (la Palège) a été désignée pour prendre en charge la gestion et l’encadrement de ces colonies. Par ailleurs, il faut signaler que de nombreux enfants originaires de la vallée de la Saoura vont découvrir pour la première fois le littoral, car leurs parents sont démunis et ne peuvent, par conséquent, offrir des vacances au bord de la mer à leur progéniture.

Les horaires de travail dans le secteur public décriés

Béchar, la plage horaire de travail applicable depuis une semaine aux travailleurs du secteur public est largement décriée par ces derniers. C’est du moins l’avis recueilli auprès des agents des administrations publiques.

Les horaires de travail en période d’été sont : 6h 30-13 h 30. Mais en réalité, dans les administrations, le travail ne devient effectif qu’à partir de 9 h, car les administrés, exténués par la fatigue due à la très forte canicule, sont rares dans la matinée, et à titre d’exemple, les guichets de l’état civil sont presque vides.

La canicule frôle dans la matinée les 40°C, pour atteindre les 48° C vers midi, avec un soleil brûlant et une chaleur suffocante. La population de Béchar veille devant chez elle jusqu’à 2h passée, dans l’attente d’un adoucissement de la température.

La plage horaire touche aussi le secteur du bâtiment et travaux publics, qui est paralysé et à l’arrêt jusqu’au mois de septembre. Les horaires de travail échappent ainsi aux autorités locales et sont fixés comme d’habitude par l’administration centrale, mais sont  inadaptés au climat du Sud. Les conséquences des fortes chaleurs à Béchar entraînent la mise à rude épreuve des appareils de climatisation, mais fort heureusement les coupures électriques sont rares et l’eau courante vitale dans ces contrées est permanente en ce début du mois de juillet.

Mais la population se plaint du manque de distractions, car l’ennui est mortel dans la wilaya, en particulier pour les familles qui restent cloîtrées chez elles. Pour la première fois depuis une décennie, le traditionnel Festival Diwane a été supprimé, pour cause, a-t-on appris, de manque de financement.                       


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!