Béchar : Découverte d’un centre de torture datant de l’époque coloniale | El Watan
toggle menu
lundi, 13 juillet, 2020
  • thumbnail of elwatan13072020




Béchar : Découverte d’un centre de torture datant de l’époque coloniale

15 mars 2020 à 9 h 00 min

Kellaci Djillali, 86 ans ancien ouvrier de la Sonarem, résidant à Béchar Djédid, était loin de soupçonner que la cave de son habitation familiale vétuste et située à l’endroit dit Granzella, avait abrité un centre de torture datant de l’époque coloniale.

Aussitôt, il prit attache avec l’association Mechaâl Echahid à Béchar qui, à son tour, alerta les autorités locales. Selon son président, l’enquête menée jusqu’ici, le centre de torture d’une superficie de 150 m2 découvert pouvait contenir jusqu’à 30 détenus et la torture des résistants algériens se pratiquait à l’intérieur de cette cave par un dénommé Perez, membre d’un détachement colonial de la Gendarmerie française. Bouanini Lamari et Meknassi Mabrouk, deux militants de la cause nationale cités, ont fait partie, comme beaucoup d’autres, des nationalistes ayant été soumis à des scènes de torture en 1956.

Selon son président, l’association Machaâl Echahid a engagé des démarches en vue de la réhabilitation de ce sinistre lieu et l’intégrer au Musée national dans le cadre de la sauvegarde de la mémoire algérienne. Pour cela, elle aurait saisi par écrit depuis 28 mois le ministère des Moudjahidine pour solliciter une aide et un accompagnement afin de permettre son ouverture au grand public. L’association attend toujours une réponse du ministère concerné, précise son président. 



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!