Aïn Témouchent : Les walis passent, les problèmes restent | El Watan
toggle menu
jeudi, 01 octobre, 2020
  • thumbnail of elwatan07092020





Aïn Témouchent : Les walis passent, les problèmes restent

16 septembre 2020 à 10 h 21 min

Bien qu’en poste depuis sa nomination il y a deux semaines, le nouveau wali demeure un illustre inconnu pour la population. Et comme la nature a horreur du vide en matière de communication, les propos les plus fantaisistes jusqu’aux plus désobligeants circulent à son endroit.

Les Témouchentois attendaient un changement avec son arrivée à la tête de la wilaya déçus qu’ils ont été par son prédécesseur auquel ils reprochent de s’être isolé dans une tour d’ivoire. Ils n’ont retenu de son passage aucune action marquante au profit de la région, gardant de lui le souvenir d’avoir vanté l’Algérie comme étant supérieure à la Suisse, selon ce qu’il a assuré être le propos de l’ambassadrice helvétique en visite à Témouchent.

Une vidéo toujours virale sur Facebook le montre tenant ce propos lors d’une session de l’APW dans une tentative de faire taire les critiques des élus. En fait, la diplomate s’est contentée de louer la prodigalité du dispositif de soutien à l’emploi des jeunes, un mécanisme qui n’avait pas son équivalent en son pays.

La vox populi tient également rigueur au wali muté à Tipasa de n’avoir pas organisé une solennelle passation de pouvoir avec son successeur pour le présenter aux élus, société civile et aux cadres de la wilaya : «Elle est partie sans faire ses adieux et sans remerciements à ceux qui ont travaillé sous ses ordres» peste l’un d’eux. Quant au nouveau wali, il lui est reproché de n’avoir pas encore eu la présence d’esprit de réparer cet impair. Va-t-il, lui aussi, s’emmurer dans la tour d’ivoire léguée par son prédécesseur ?

Il y a tout lieu de le penser puisque pour communiquer, son cabinet continue à privilégier la page Facebook officielle de la wilaya et la radio locale, ignorant les correspondants de la presse nationale. Notons que pour ce qui est de la page Facebook, elle se limite à de lapidaires communiqués sur les sorties du wali avec force photos du chef de l’exécutif sur toutes les coutures.

Or, les précédents walis invitaient la presse à leurs sorties de travail dans les communes, ce qui permettait de collecter l’information. De même, les réunions de l’exécutif de wilaya élargi leur étaient ouvertes alors que les copies des rapports des directeurs de l’exécutif leur étaient remises au même titre que les élus de l’APW lors des sessions de cette dernière. De la sorte, un minimum de transparence était assuré.

Aux premières sorties du wali, la presse a été ignorée. Le règne de l’embargo sur l’information va-t-il perdurer ?



S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!