toggle menu
samedi, 18 août, 2018
  • thumbnail of elwatan09072018
  • Alliance Assurances


Aïn Témouchent : Doutes autour de la livraison de l’hôpital d’El Amria

01 octobre 2016 à 10 h 00 min

L’EH El Amria dont les travaux ont été lancés en 2009 ouvrira-t-il vraiment le 1er novembre comme cela a été promis au wali lors de sa visite ce mardi ? C’est que le doute est permis d’autant que cette structure a subi toutes les avanies possibles et imaginables. Elle devrait être livrée en 2011 bien que début 2015, après plusieurs reports d’ouverture annoncée, elle aurait dû dès la fin de la même année enfin soulager les maux de la daïra d’El Amria comme ceux des accidentés de la RN2 mitoyenne.

A la DSP, on était si certain de son affaire, les travaux étaient alors à 95%, que depuis 15 médecins, 130 paramédicaux et 6 biologistes ont été recrutés. Bien inutilement recrutés et payés, faut-il le constater aujourd’hui puisque l’ouverture reportée pour fin 2015 n’eut pas lieu. Le nouveau wali qui a levé les obstacles qui bloquaient, a constaté que tout l’équipement médical a été acquis hormis le scanner. Tout est entreposé au sein de l’hôpital. Le chauffage est réalisé à 100%, le groupe électrogène acquis et toutes les installations sont prêts à l’emploi, a-t-on assuré. Le démarrage se fera progressivement, a-t-on expliqué avec la mise en place des UMC et de la maternité en premier. 300 médecins, paramédicaux et agents en poste à l’EPSP vont être orientés sur l’EH pour le prendre en charge.

Ce qui fait défaut, ce sont les ambulances. Face à l’urgence, le wali a donné son accord pour un marché de gré à gré à passer avec l’usine de l’ANP de Tiaret pour leur livraison. Pour rappel, les avanies de l’EH El Amria ont commencé avec une calamiteuse étude dont personne n’a été comptable. Elles se sont poursuivies avec l’octroi du marché de réalisation à une entreprise espagnole qui a commis de graves malfaçons. Il a fallu en passer par la justice pour obtenir gain de cause dans la résiliation du marché passé avec elle. Le redémarrage des travaux a repris avec une autre entreprise en 2012. Mais rien n’y fit, elle se révéla défaillante comme d’autres qui reprendront le chantier. Entre temps, pour rattraper quelque peu les incohérences de l’étude, on s’était proposé de faire passer les capacités de l’EH de 60 lits à 80 en mettant à profit des espaces «morts». Qu’en sera-t-il le 1er novembre ?  

Lire aussi

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!