1er salon du livre Amazigh à Ouacifs (Tizi Ouzou) : Un Salon dédié à Mohand Ou Idir Aït Amrane | El Watan
toggle menu
mardi, 19 octobre, 2021
  • thumbnail of elwatan10072021



1er salon du livre Amazigh à Ouacifs (Tizi Ouzou) : Un Salon dédié à Mohand Ou Idir Aït Amrane

03 juillet 2021 à 9 h 00 min

Le 1er Salon du livre amazigh se tient depuis hier, jusqu’à lundi, à Ouacifs, où une trentaine d’éditeurs se sont donné rendez-vous.

La première édition du Salon du livre amazigh se tient depuis hier au CFPA de Ouacifs, à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Tizi Ouzou.

Environ une trentaine d’éditeurs, venus des quatre coins du pays, sont présents à cette manifestation qui s’étalera jusqu’à lundi 5 juillet. Un riche programme a été concocté par l’association initiatrice de l’événement, en l’occurrence l’association culturelle Lhadj Lmokhtar Nat Saïd du village Tiroual, dans la commune d’Aït Boumahdi (daïra de Ouacifs).

Le salon est dédié à Mohand Ou Idir Aït Amrane, premier président du Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA) et auteur de la célèbre chanson Kker a mmi-s umazigh, des conférences sur la vie et l’œuvre de cet auteur ainsi qu’une exposition retraçant son parcours sont au menu. Les initiateurs de la manifestation culturelle ont prévu d’autres expositions permanentes ainsi que des ventes de livres de différents auteurs. Des conférences-débats aux thèmes variés sont à prévoir.

Aujourd’hui, les conférences se succéderont autour des thèmes de l’importance des ouvrages transcrits en tamazight, le rôle des livres dans la préservation du patrimoine culturel et de l’identité, tamazight entre l’oralité et l’écrit ou encore les mathématiques en tamazight.

Pour la journée de demain, les intervenants se pencheront particulièrement sur la question de l’enseignement de tamazight. Les conférences prévues traiteront en effet de la norme standard à travers les manuels scolaires de tamazight, et l’enseignement de cette langue à l’université. Le dernier jour du salon sera marqué par une autre série de conférences sur notamment la diversité linguistique en Algérie.

A noter que le programme sera rehaussé par d’autres activités, comme des ateliers d’écriture pour les enfants, des projections de films, des pièces théâtrales, des chorales, ainsi que des hommages à des figures emblématiques de la culture amazighe, à l’image de El Hocine Sahnouni et Mohamed Ben Hanafi.

Les initiateurs du salon soulignent l’importance de cet événement en rappelant que l’association Lhadj Lmokhtar Nat Saïd, née il y a près de deux ans, a inscrit dans ses priorités l’organisation d’un salon spécialement dédié au livre amazigh. Hacene Halouane, enseignant-chercheur au département de français, à l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, est désigné en avril dernier commissaire du Salon du livre amazigh de Ouacifs qui voit enfin le jour.

«Ce qui n’était qu’une idée en gestation devient une réalité. Réalité qui hissera haut le livre d’expression amazighe dans toutes ses variantes en encourageant les auteurs en tamazight et la lecture en langue amazighe. Réalité qui fera du livre amazigh un élément incontournable de la culture et de la littérature. Réalité que nous souhaitons pérenne», soulignent les organisateurs.


Advertisements


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!