Tzi en bref… | El Watan
toggle menu
mardi, 25 juin, 2019
  • thumbnail of elwatan20190625
  • Pub Alliance Assurance

Tzi en bref…

21 février 2019 à 10 h 00 min

– Ouadhias : Le projet d’hôpital relancé

Le projet d’hôpital de 60 lits des Ouadhias, au sud de Tizi Ouzou, en construction depuis l’année 2014, a été l’objet de la visite du ministre de la Santé la semaine passée. Cet hôpital, d’un budget de 200 milliards de centimes, devait normalement être achevé après un délai initial de 28 mois, mais les arrêts de travaux cumulés étaient de 29 mois pour les motifs de déplacement d’une ligne électrique et l’opposition des riverains réclamant leurs indemnisations.

A présent, la date prévisionnelle d’ouverture est fixée à mai prochain. L’avancement des travaux des blocs des urgences et des services communs a atteint 70%, la partie pédagogique et les laboratoires ne sont qu’à 55%, selon la fiche technique présentée au ministre.

Le maire des Ouadhias, questionné à ce sujet, dira : «Si le rythme actuel des travaux est maintenu, peut-être que l’hôpital sera prêt en novembre, voire à la fin de l’année. Le ministre s’est engagé à réaliser un bloc d’hémodialyse et aussi l’extension de cet hôpital à 120 lits, ce que nous souhaitons.» A rappeler que le ministre de la Santé a été vivement interpellé par le député Klalèche Mohamed, afin de dégeler le projet d’hôpital de 60 lits inscrit à l’indicatif de la daïra de Maâtkas. Hocine Aït Iddir

– Nouvel hôpital à Aïn El Hammam : pose de la première pierrre

Le projet du nouvel hôpital de Aïn El Hammam sera réalisé suivant la fiche technique présentée sur le site, en trente mois, par l’entreprise Cosider, qui a été chargée des travaux. Le ministre de la Santé, en visite dans la région, a posé la première pierre de ce futur hôpital. Après la prospection de plusieurs terrains proposés pour le projet, la commission de daïra a jeté son dévolu sur une assiette située en contrebas du village d’Agouni N’ Teslent, à environ quatre kilomètres du chef-lieu de Aïn El Hammam.

D’une superficie totale de 5662m2, cette structure hospitalière aura une capacité d’accueil de 60 lits. Avec cette nouvelle réalisation, Aïn El Hammam se retrouvera avec trois structures de santé importantes, proches les unes des autres, d’environ quatre kilomètres. Avec le vieil hôpital des Sœurs blanches et la polyclinique qui a ouvert ses portes il y a moins de deux ans, on serait tenté de dire que l’ex-Michelet est bien pourvu en matière de santé. Mais les malades de la région continuent d’aller chez des privés, en payant le prix fort pour un scanner, une visite chez un gynécologue, des analyses complètes en laboratoires et autres. La région a plus besoin de voir son hôpital et sa polyclinique pourvus en spécialistes et en matériel. Un hôpital de plus avec les mêmes carences ne servirait à rien. Nacer Benzekri

– Glissement de terrain : Une commission technique diligentée

La wilaya de Tizi Ouzou a dépêché, samedi dernier, une commission composée de ses différents services techniques chargés d’établir un constat concernant le mouvement de terrain au centre-ville de Aïn El Hammam, à cinquante kilomètres au sud-est du chef-lieu de la wilaya. Sur les lieux, les représentants de la DTP, de la DUC, de l’hydraulique, de l’OPGI et du CTC, en compagnie des élus locaux se sont rendu compte de visu de la gravité de la situation de deux immeubles qui menacent de s’effondrer.

La décision de leur démolition proposée par le P/APC devrait être entérinée rapidement par les services de la wilaya auxquels revient le dernier mot quant à une prise en charge de l’opération. En attendant, l’APC vient de prendre en urgence la décision de clôturer une portion importante du marché bihebdomadaire situé en contrebas pour parer à toute éventualité.

L’affaissement constaté au niveau des deux bâtisses n’est malheureusement pas le seul point noir de cette zone située entre l’entrée de la ville et la placette du 17 Octobre. Plusieurs failles, dont certaines très profondes, sont apparues sur la chaussée en plusieurs endroits, signe que le sol bouge. On se souvient que le même phénomène avait défrayé la chronique, il y a dix ans. Les autorités avaient ordonné alors de démolir plusieurs bâtiments. Les locataires relogés à Aït Yahia attendent toujours l’achèvement des bâtiments qui leur étaient destinés pour revenir à Aïn El Hammam. Nacer B.

Loading...
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!