Tizi Ouzou : Vers la création de cinq nouvelles zones d’activités | El Watan
toggle menu
samedi, 21 mai, 2022
  • thumbnail of elwatan10072021

Tizi Ouzou : Vers la création de cinq nouvelles zones d’activités

02 janvier 2019 à 10 h 00 min

Cinq nouveaux sites sont localisés dans quatre communes, totalisant une superficie de 127 ha.

La Direction de l’industrie et des mines (DIM) de Tizi Ouzou prévoit la création de cinq nouvelles zones d’activité à travers la wilaya dans le cadre de son programme de relance du secteur économique. C’est ce qu’a affirmé la semaine dernière le premier responsable de ce secteur, Moula Hamitouche, à l’occasion de la session ordinaire de l’APW.

Cette session, où a eu lieu le vote du budget primitif 2019, a aussi eu pour ordre du jour l’état d’exécution de deux délibérations prises par l’Assemblée de wilaya en 2014 et 2016. Elles portaient sur l’assainissement de la situation juridique et la récupération du foncier industriel dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Le directeur des mines a expliqué devant les élus qu’un travail de prospection a été réalisé sur pratiquement tout le territoire de la wilaya afin de cibler de nouveaux sites pouvant accueillir de nouvelles zones d’activité. Cinq nouveaux sites sont actuellement identifiés dans quatre communes, totalisant une superficie de 127 ha.

D’après le même responsable, deux zones seront créées, l’une dans la commune d’Aghribs, au lieu-dit Kalitous, sur 39 ha, et une autre à Agouni M’heni, avec 31 ha. La troisième zone est située dans la commune de Bouzeguène (Aït Yekhlef), avec une superficie de 30 ha. Les deux autres sites prospectés sont respectivement situés dans la commune de Timizart (15 ha) et Irdjen (12 ha).

Ces zones viendront, une fois créées, s’ajouter aux 16 zones d’activités existantes à travers la wilaya, en plus de la zone industrielle de Oued Aïssi. Cela permettra aussi de répondre à la demande émanant d’investisseurs pour bénéficier d’assiettes foncières. Le manque de terrain à travers les différentes localités de la wilaya de Tizi Ouzou pour l’implantation de nouveaux projets d’investissement est déploré par les investisseurs.

Le travail engagé par la DIM dans le cadre de l’opération d’assainissement du foncier industriel n’a pu pallier ce manque de foncier, malgré la récupération à ce jour de près de 23 ha répartis sur plusieurs lots dans les différentes zones d’activités.

Le directeur de l’industrie et des mines considère pour sa part que d’autres sites peuvent être exploités pour accueillir de nouvelles zones d’activités, «pour peu que ces sites soient désenclavés», ajoute M. Hamitouche, révélant au passage que des études sont menées par ses services pour établir la disponibilité foncière exacte à travers le territoire de la wilaya. Le responsable affirme d’ailleurs que jusqu’à présent plus de 200 ha sont identifiés comme étant aptes à recevoir des zones d’activités.

Ils sont en majorité situés à l’est de la wilaya, notamment dans les communes d’Aït Chafaâ, Bouzeguène, Idjeur, Illoula Oumalou, entre autres localités. L’autre difficulté rencontrée par les investisseurs et soulevée à l’occasion de la session de l’APW par plusieurs élus des différentes formations politiques est celle de la viabilisation des zones d’activités.

Les sites ouverts aux activités industrielles sont en effet laissés à l’abandon et démunis de services indispensables à l’activité économique comme les accès, l’eau, le gaz et l’électricité. Cet état de fait pousse les investisseurs à préférer aller implanter leur projet dans d’autres wilayas, d’après les élus.

Le président de l’APW, Youcef Aouchiche, mettant le point sur la priorité de la relance de l’investissement par l’assainissement et la viabilisation du foncier industriel en plus de la création de nouvelles zones, a annoncé la tenue prochaine d’ «assises sur l’investissement, qui regrouperont les représentants des institutions, les élus, les pouvoirs publics, les opérateurs économiques, ainsi que les experts afin de recenser les contraintes et mettre en place une feuille de route pour permettre la relance de l’investissement».

Le wali, Abdelhakim Chater, a, pour sa part, souligné lors de son intervention la nécessité d’exploiter toutes les possibilités et disponibilités foncières en créant de petites, voire de micro-zones au niveau des communes.

– 319 projets d’investissement validés

La direction de l’industrie et des mines de la wilaya de Tizi Ouzou a validé 319 nouveaux projets d’investissement. Ces projets sont d’une valeur globale de près de 95 milliards de dinars.

Selon le directeur des mines de la wilaya, Moula Hamitouche, qui intervenait à l’occasion de la dernière session ordinaire de l’APW, ces projets regroupent une capacité de création de plus de 18 340 postes d’emploi.

Les secteurs concernés sont l’industrie, avec 252 projets, d’un montant d’investissement de 68 milliards de dinars, devant générer plus de 13 800 emplois, explique le même responsable, qui ajoute que 37 autres investissements sont validés dans le secteur des services pour un montant de 15 milliards de dinars.

Le troisième secteur concerné est celui du tourisme, avec 30 projets et un budget global de 12 milliards de dinars.

D’après le même responsable, 157 promoteurs disposent d’un acte de propriété et peuvent donc directement lancer leur projet. M. Moula souligne d’ailleurs que parmi ces mêmes projets, 13 sont déjà entrés en exploitation et 35 autres sont en cours de réalisation pour un montant d’investissement de 13,7 milliards de dinars et promettent de créer 1 840 postes budgétaires.

Le wali a, pour sa part, rappelé la création d’un guichet unique au niveau de son cabinet afin de «faciliter les démarches administratives des entrepreneurs», dira-t-il. T. Ch.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!