Tizi Ouzou : Pénurie d’eau dans les villages | El Watan
toggle menu
jeudi, 19 septembre, 2019
  • thumbnail of elwatan19092019





Tizi Ouzou : Pénurie d’eau dans les villages

10 juillet 2019 à 8 h 30 min

De nombreux citoyens de la wilaya de Tizi Ouzou continuent de subir la pénurie d’eau au quotidien, comme c’est le cas à chaque saison estivale. Les habitants de plusieurs localités se plaignent d’une alimentation insuffisante, voire presque inexistante, en eau potable.

Il ne se passe pas un jour sans qu’une manifestation vienne interpeller les responsables concernés sur cette situation pénalisante. Les villageois ne tolèrent plus de voir leurs robinets à sec, surtout avec la hausse des températures. Dimanche dernier, c’est la population de Tadjdiout, dans la commune de Maâtkas, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Tizi Ouzou, qui a procédé à la fermeture de la route afin de dénoncer le manque d’eau. Avant eux, la population de plusieurs villages de la commune de Ouaguenoun s’est plainte d’une alimentation insuffisante en eau.

Une situation que partagent d’autres habitants des communes d’Azeffoun, Mekla, Aït Khlili, Azazga, ou encore Draâ El Mizan, Aït Mahmoud et un peu partout à travers la wilaya. Si, dans certains cas, les robinets sont à sec durant deux ou trois jours, certaines localités subissent un rationnement drastique en eau potable. La question de la distribution inégale de l’eau entre les villages d’une même commune, ou même les quartiers d’une même ville, est aussi déplorée par les citoyens.

A Maâtkas, ou encore à Mekla, certains villages sont dotés plus que d’autres en eau potable. Elle ne coule des robinets qu’une fois par semaine en moyenne pour les villages d’Aït Fraoucen (Mekla). Même le chef-lieu de wilaya n’est pas épargné par les coupures répétitives, longues et pénibles pour les ménages. Il y a quelques jours, en effet, les habitants du quartier dit «Annar Amellal», au sud de la commune de Tizi Ouzou, se sont plaints de la distribution insuffisante d’eau.

De l’autre côté et sur les hauteurs du chef-lieu de wilaya, les habitants du village Tala Allam ont, eux aussi, déploré le manque d’eau. Les responsables de l’Algérienne des eaux (ADE) de la wilaya de Tizi Ouzou avaient pourtant rassuré la population à la veille de la saison estivale sur des mesures prises afin de pallier le manque d’eau potable, annonçant aussi que «la distribution de la ressource hydrique sera meilleure cet été, notamment au niveau des communes côtières».

Un programme d’urgence, visant l’amélioration de l’AEP à travers les différents points sensibles recensés aux quatre coins de la wilaya, avait été annoncé par l’ADE. Il s’agissait d’une soixantaine d’opérations différentes pour lesquelles une enveloppe de 200 milliards de centimes avait été débloquée.

Par ailleurs, les responsables du secteur de l’hydraulique ont confirmé le remplissage du barrage de Taksebt au terme de la saison hivernale. La vétusté des réseaux est la principale explication aux pénuries récurrentes, mais aussi l’inefficience de la gestion du système de distribution de l’eau à travers les villages.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!