Tizi Ouzou : 100 cas d’hépatite A enregistrés | El Watan
toggle menu
jeudi, 14 novembre, 2019
  • thumbnail of elwatan20191114


Tizi Ouzou : 100 cas d’hépatite A enregistrés

12 septembre 2019 à 9 h 00 min

Au total, 100 cas d’hépatite A ont été dépistés dans la wilaya de Tizi Ouzou depuis le début de l’année en cours, contre 69 en 2018, a-t-on appris auprès du service prévention de la direction de la santé et de la population (DSP). «C’est une épidémie qui a été signalée à travers tout le territoire de la wilaya.

Elle touche tous les âges, fort heureusement dans 99 % des cas, la maladie est passée sans complications», nous a indiqué Idir Oulamara, biologiste au service de prévention de la DSP de Tizi Ouzou.

Selon lui, cette infection virale, qui figure parmi les maladies à transmission hydrique (MTH), a pour origine la mauvaise qualité de l’eau consommée par les malades, notamment celle provenant des puits et autres forages. «Le virus de l’hépatite A peut se propager par contact physique direct avec une personne infectée. Nous avons observé des situations où les cas dénombrés dans une commune de la wilaya de Tizi Ouzou sont provoqués par contagion par une seule personne porteuse de cette maladie», a tenu à préciser le même responsable, ajoutant que la première prévention de cette affection passe par la javellisation de l’eau de boisson et le lavage des mains.

D’après le constat des médecins et biologistes du service de prévention de la DSP de Tizi Ouzou, cette épidémie, selon les termes utilisés par ces derniers, affecte surtout les villages qui recourent à la consommation de l’eau de source. «Les points d’eau doivent être aménagés convenablement et traités constamment. Les bureaux communaux d’hygiène sont tenus de faire un suivi rigoureux et permanent de la situation. Aussi, les comités de village sont invités à plus de vigilance et à signaler toute défaillance en matière d’eau et les sources suspectes, notamment en cette période automnale, où celles-ci peuvent être inondées et impactées par la pollution. Les infiltrations dans les réseaux d’alimentation en eau potable, dans les puits et autres sources d’où s’approvisionnent les villageois, peuvent favoriser l’apparition de l’hépatite A.

Les puits doivent aussi être bien protégés et contrôlés de façon régulière. Des gestes simples et indispensables en matière de prévention contre cette affection généralement bénigne», préconise ce biologiste. Idir Oulamara rappellera que plusieurs actions de sensibilisation ont été menées par la direction de wilaya de la santé pour expliquer aux citoyens les mesures préventives à prendre, telles que l’application de pratiques d’hygiène personnelle, notamment le lavage régulier des mains avant les repas et après un passage aux toilettes, l’élimination des eaux usées de manière adaptée,  le chaulage, le nettoyage des puits en procédant fréquemment à la javellisation. Selon une note de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), «il n’existe pas de traitement spécifique contre l’hépatite A.

La disparition des symptômes après l’infection peut être lente et prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Le plus important est d’éviter toute médication inutile».


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!