Secteur de l’éducation à Bouzeguène (Tizi Ouzou) : Instabilité et manque de personnel administratif | El Watan
toggle menu
samedi, 16 novembre, 2019
  • thumbnail of 20191116


Secteur de l’éducation à Bouzeguène (Tizi Ouzou) : Instabilité et manque de personnel administratif

09 septembre 2019 à 8 h 45 min

La rentrée scolaire 2019/2020 s’est déroulée, mercredi dernier, à Bouzeguène, avec quasiment les mêmes problèmes que ceux vécus l’année dernière.

Des problèmes récurrents liés notamment au fonctionnement de l’administration sont reconduits avec l’eternel désignation de proviseurs ou de directeurs «faisant fonction», autrement dit provisoires. Cette situation ne règle les problèmes que temporairement, puisqu’ils rebondissent automatiquement à la rentrée suivante.

C’est le cas du lycée Colonel Mohand Oulhadj, qui s’est retrouvé mardi dernier sans proviseur, sans censeur et sans surveillant général. L’ancien proviseur, désigné provisoirement, est parti et a été remplacé par un autre venant du lycée Amar Khodja Mhenna d’Illoula Oumalou, où il avait occupé la même fonction. Un autre responsable est également désigné pour prendre en charge le lycée d’Illoula Oumalou. C’est un peu du colmatage sur place.

Toujours au lycée Colonel Mohand Oulhadj, le problème de la classe de deuxième année secondaire, dans la série langues étrangères, une classe constituée essentiellement des meilleurs élèves en langues de la première AS série lettres, se posera avec acuité en raison de sa surcharge, avons-nous appris sur place. Avec l’orientation d’environ une vingtaine d’élèves, en provenance du technicum, la classe comptera une cinquantaine d’élèves et deviendra difficilement gérable. La professeure de langue allemande chargée des deux classes de 2e et 3e AS serait également partie sous d’autres cieux.

Toujours-t-il que selon nos sources, ce problème aurait pu être évité si les services de la carte scolaire de la direction de l’éducation avaient jugé utile de répondre favorablement à la demande des responsables du technicum, qui ont émis le vœu de créer une division pour les langues étrangères. Pourtant, cette nouvelle division figurait bien sur la carte scolaire 2018/2019, mais elle a été supprimée dans la nouvelle carte 2019/2020. Au technicum des Frères Hanouti, une jeune proviseure a pris ses fonctions, en remplacement de l’ex-censeur du même technicum qui a géré l’établissement pendant deux ans, en qualité de proviseur «faisant fonction».

Selon certains professeurs, l’atmosphère de la rentrée semblait quelque peu tendue, mais la nouvelle responsable du lycée voudrait aplanir tous les problèmes, notamment ceux liés à l’organisation pédagogique.
Dans le secteur primaire, la rentrée fut globalement normale. Les enseignants n’arrivent, toutefois, pas à comprendre ce qui a poussé la direction de l’éducation à fermer définitivement l’inspection primaire de la circonscription. Ouverte depuis plus de 45 ans, cette structure a été verrouillée depuis novembre 2017.
Dans un autre secteur, celui des personnes aux besoins spécifiques, l’Association des handicapés et ses amis de la daïra de Bouzeguène viennent de bénéficier d’un nouvel établissement pour la prise en charge des personnes en situation de handicap.

L’APC vient, en effet, de leur céder la crèche communale, restée inexploitée, construite au lieudit «Sidi Abdelwahed», près du village d’Aït Ikhlef. L’association ne quittera pas totalement le centre psychopédagogique d’Aït Sidi Amar, où elle prendra en charge les plus jeunes, alors que les plus âgés seront affectés dans le nouvel établissement d’Aït Ikhlef.


S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Se souvenir de moi
Mot de passe perdu?
S'IDENTIFIER S'INSCRIRE
Registration confirmation will be emailed to you.
Password Reset Registration
Login
Do NOT follow this link or you will be banned from the site!